Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Politique de développement rural - la "Déclaration de Cork"

Une conférence sur les orientations futures de la politique de développement rural a eu lieu à Cork, en Irlande, du 7 au 9 novembre 1996. A la fin des trois journées de discussions auxquelles plus de 500 personnes ont participé, la "Déclaration de Cork" a été présentée. Cette ...
Une conférence sur les orientations futures de la politique de développement rural a eu lieu à Cork, en Irlande, du 7 au 9 novembre 1996. A la fin des trois journées de discussions auxquelles plus de 500 personnes ont participé, la "Déclaration de Cork" a été présentée. Cette déclaration représente les vues des participants quant aux exigences de la politique de développement rural après 1999.

En résumé, elle met l'accent sur la nécessité de faire valoir davantage le développement rural et de lui accorder un rang de priorité plus élevé, notamment en lui octroyant une part croissante des ressources disponibles, en fournissant un soutien au développement dans toutes les zones rurales et en introduisant un plus grand degré de subsidiarité, de simplification et d'intégration en ce qui concerne les diverses mesures de soutien au développement rural. La présidence irlandaise a fait savoir qu'elle avait l'intention de faire approuver cette déclaration par le Conseil européen lors de sa réunion à Dublin en décembre.

Commentant la conférence, qui a été parrainée par la Commission européenne, M. Franz Fischler, commissaire responsable de l'agriculture et du développement rural, a reconnu les inquiétudes réelles des participants qui craignent que, si une action décisive n'est pas entreprise sous peu, les zones rurales de l'UE ne souffrent de dommages irréparables sous forme de déruralisation.

"L'UE doit décider", a-t-il dit, "quel prix elle est prête à payer pour maintenir ou revitaliser le tissu économique et social des zones rurales ou en fait quel prix elle aura à payer pour les implications économiques et sociales de l'urbanisation qui se produira inévitablement par suite de la déruralisation". Les fonds disponibles pour le développement rural pour la période 1994-1999 s'élèvent à 30 milliards d'ECU.


Source: Commission européenne, Service du Porte-parole
DE EN