Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Suivi de Rio - la voie à suivre pour l'environnement planétaire

La Commission a adopté une communication intitulée "Une plate-forme commune" qui expose les orientations politiques de l'UE en matière d'environnement et de développement dans la perspective de la réunion extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations unies qui se tiendra ...
La Commission a adopté une communication intitulée "Une plate-forme commune" qui expose les orientations politiques de l'UE en matière d'environnement et de développement dans la perspective de la réunion extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations unies qui se tiendra à New York en juin 1997. Cette réunion extraordinaire des Nations unies a été convoquée pour procéder au réexamen quinquennal des accords conclus à la conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement (le Sommet de la Terre de Rio) qui s'est tenue en 1992.

La communication de la Commission fait le point sur les progrès réalisés depuis Rio et définit un certain nombre de domaines dans lesquels d'autres actions doivent être entreprises pour mettre fin à la dégradation continue de l'environnement mondial. Un accent particulier est mis sur la nécessité de susciter des engagements plus précis en faveur de la protection des forêts. La communication insiste également sur la nécessité d'une coopération au niveau planétaire et d'une assistance accrue aux pays en développement et encourage le "verdissage" des investissements privés comme moyen d'assurer un développement durable.

La Commission espère que la réunion extraordinaire des Nations unies imprimera un nouvel élan à l'Agenda 21, programme d'action pour un développement durable qui a été approuvé par les dirigeants mondiaux au Sommet de Rio de 1992. Ce document définit les objectifs et les stratégies pour le 21e siècle dans des domaines aussi divers que la lutte contre la pauvreté et la protection des océans ou de la couche d'ozone. La réunion extraordinaire de 1997 examinera les progrès réalisés et identifiera les domaines où ces progrès ont été lents.

La réunion tiendra compte de l'amélioration des connaissances scientifiques internationales comme la découverte récente qu'il existe une influence humaine perceptible sur le changement climatique et la première évaluation mondiale de la biodiversité. Elle abordera également des problèmes d'environnement qui sont devenus des priorités à l'échelle planétaire depuis 1992. Ceux-ci comprennent les effets à long terme des polluants organiques persistants qui perturbent les systèmes de reproduction ainsi que les liens entre commerce mondial et dégradation de l'environnement.

Insistant sur l'importance de cette réunion, Mme Ritt Bjerregaard, commissaire responsable de l'environnement, a fait remarquer: "Les accords auxquels nous parviendront en juin l'année prochaine fixeront le programme pour une action mondiale au-delà de l'an 2000. Nous devons aborder la réunion extraordinaire avec vision et détermination. Nous devons reconnaître qu'un développement durable et respectueux de l'environnement à l'échelle mondiale dépend d'un partenariat réel entre pays développés et pays en développement. Nous devons fêter les succès que nous avons à notre actif et nous attaquer de concert aux énormes problèmes auxquels nous sommes toujours confrontés."

Par ailleurs, dans le cadre du suivi de Rio (la campagne Rio+5), la DG XI (Environnement, sécurité nucléaire et protection civile) de la Commission européenne a convoqué récemment une réunion pour évaluer les progrès vers le développement durable dans 19 pays d'Europe occidentale (Bruxelles, 13 novembre 1996). La réunion, qui est la première d'une série de neuf consultations régionales organisées en Afrique, en Europe, au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique du Nord et en Amérique latine, a rassemblé les Conseils nationaux du développement durable, le Forum consultatif général sur l'environnement de la Commission ainsi que des représentants des Nations unies et des ONG environnementales.

Les résultats de la réunion de Bruxelles et des autres consultations régionales seront examinés et serviront de base à l'élaboration de mesures lors du Forum Rio+5 qui se tiendra à Rio de Janeiro du 13 au 19 mars 1997. Ils seront également communiqués à la réunion extraordinaire de juin.


Source: Commission européenne, Service du Porte-parole
DE EN