Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

INCO-COPERNICUS - l'UE accorde un soutien financier à la coopération en matière de RDT avec l'Europe centrale et orientale

La Commission a approuvé 261 projets bénéficiant d'un financement total de 68 MECU qui font intervenir une coopération avec les pays d'Europe centrale et orientale (PECO) et les nouveaux Etats indépendants (NEI) dans des domaines clés de la politique de RDT. Ces projets ont ét...
La Commission a approuvé 261 projets bénéficiant d'un financement total de 68 MECU qui font intervenir une coopération avec les pays d'Europe centrale et orientale (PECO) et les nouveaux Etats indépendants (NEI) dans des domaines clés de la politique de RDT. Ces projets ont été approuvés au titre du domaine A2 (PECO et NEI) du programme spécifique de RDT dans le domaine de la coopération avec les pays tiers et les organisations internationales (INCO). Les projets sélectionnés sont susceptibles d'avoir un grand impact sur l'environnement, la santé et l'amélioration de l'industrie dans les PECO et les NEI.

L'appel de 1996 concernant le domaine A2 du programme INCO, appelé INCO-COPERNICUS, portait sur des sujets non couverts par d'autres programmes spécifiques relevant du Quatrième programme-cadre et sur des domaines d'intérêt mutuel pour l'UE et l'Europe centrale et orientale (mer Caspienne, mer d'Aral, l'après-Tchernobyl, etc.). La participation d'entités d'Europe centrale et orientale au programme INCO-COPERNICUS renforce les liens entre les chercheurs d'Europe orientale et occidentale. Les projets répondent aux besoins spéciaux de ces pays, comme la stabilisation du potentiel de RDT et l'amélioration de la qualité de la vie. Les objectifs des projets dans chaque domaine sont les suivants:

- Environnement:
. développer la conservation et l'exploitation des ressources naturelles en préservant la durabilité environnementale et le développement économique à long terme
. rétablir l'équilibre entre la nature et le développement économique dans les écosystèmes menacés comme la mer Noire, la mer d'Aral et la mer Caspienne
. prévenir et limiter les dommages occasionnés par des accidents comme les tremblements de terre et les zones contaminées par des substances radioactives

- Santé: contribuer à la résolution des problèmes sanitaires associés aux réformes politiques et économiques dans ces pays, notamment en ce qui concerne la médecine du travail et les conséquences sanitaires de la radioexposition

- Energie: améliorer l'utilisation rationnelle de l'énergie et créer des possibilités pour l'exploitation des sources d'énergie renouvelables et l'utilisation plus propre et plus efficace des combustibles fossiles

- RDT ciblée sur l'industrie:
. technologies des communications: accroître l'utilisation de la télématique pour la santé et l'éducation. S'agissant des technologies de l'information, les projets de démonstration, les réseaux d'excellence et les projets dans le domaine de l'éducation permettront une plus grande intégration de la recherche en TI entre l'UE et les PECO/NEI
. technologies industrielles et des matériaux, mesures et essais: développer la capacité de l'industrie dans les PECO/NEI à concevoir et fabriquer des produits de haute qualité, avec une comparaison des mesures et l'accréditation des laboratoires
. biotechnologies et produits agro-alimentaires: améliorer la qualité de la vie en Europe centrale et orientale (qualité des aliments, vaccins, etc.)

- Sciences sociales: aborder les questions concernant la diffusion de l'innovation dans les PECO/NEI

- Centres relais Innovation: dix projets sélectionnés dans les PECO permettront la diffusion des résultats de RDT et de l'information concernant les appels de propositions de l'UE ainsi que la promotion de l'innovation et des transferts de technologie.

Suite aux précédents appels au titre d'INCO-COPERNICUS, des entreprises, des instituts de recherche, des PME et des universités collaborent à l'amélioration des aspects industriels de la RDT. Dans le cadre de COPERNICUS 1996, les 261 propositions qui bénéficient d'un financement font intervenir quelque 1 670 partenaires. Parmi ceux-ci, plus de 15% sont issus de l'industrie et 34% des centres de recherche.


Source: Commission européenne
DE EN

Informations connexes

Programmes

Pays (24)

  • Albanie, Arménie, Azerbaïdjan, Bulgarie, Biélorussie, République tchèque, Estonie, Géorgie, Hongrie, Kirghizstan, Kazakhstan, Lituanie, Lettonie, Moldavie, Mongolie, Pologne, Roumanie, Russie, Slovénie, Slovaquie, Tadjikistan, Turkménistan, Ukraine, Ouzbékistan