Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'OMC souscrit à la libéralisation accrue du commerce mondial

Lors de la première conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui s'est tenue à Singapour du 9 au 13 décembre 1996, un certain nombre d'initiatives qui entraîneront une libéralisation accrue des échanges ont été convenues. En particulier, un importa...
Lors de la première conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui s'est tenue à Singapour du 9 au 13 décembre 1996, un certain nombre d'initiatives qui entraîneront une libéralisation accrue des échanges ont été convenues. En particulier, un important accord portant sur l'élimination des tarifs douaniers sur les produits dans le domaine des technologies de l'information (TI) est intervenu.

L'accord sur les échanges de produits des TI a été signé par l'Union européenne, les Etats-Unis, le Japon et le Canada ainsi qu'une dizaine d'autres pays. Ces pays représentent 82% du commerce mondial dans le domaine des TI. L'accord entrera en vigueur lorsque les pays représentant 90% des échanges de produits des TI y auront adhéré. Sir Leon Brittan, vice-président de la Commission européenne responsable de la politique commerciale extérieure, qui a négocié l'accord au nom de l'Union européenne, est persuadé que ce seuil sera atteint d'ici mars 1997.

L'accord prévoit des réductions périodiques des droits de douane et autres droits et taxes sur un large éventail de produits des TI, avec une abolition totale des droits d'ici au 1er janvier 2000 au plus tard. Le but de cet accord est de maximiser le commerce libre de produits des TI, compte tenu de la contribution que ces produits peuvent apporter à la croissance économique et au bien-être des populations à l'échelle mondiale.

Pour ce qui est des autres secteurs, des progrès vers la libéralisation dans les télécommunications ont été réalisés et les négociations dans ce domaine devraient s'achever d'ici l'échéance du 15 février 1997. Le succès de ces négociations libéraliserait les marchés mondiaux des télécommunications, permettant en particulier un accès accru des entreprises étrangères aux marchés d'autres pays. Les droits de douane frappant 450 produits pharmaceutiques seront également supprimés, un accord intervenu ayant en effet étendu l'accord conclu en 1994 dans ce domaine dans le cadre de l'Uruguay Round.

Les participants à la conférence ont également décidé de poursuivre les travaux dans des domaines tels que le commerce et le développement, la libéralisation des services, et le commerce et la croissance économique. De plus, un plan d'action conçu pour aider les pays moins avancés à tirer parti des possibilités offertes par la libéralisation des échanges a été convenu.

Sir Leon Brittan a déclaré à la fin de la conférence que celle-ci avait été une "grande réussite internationale". La conférence s'est accordée sur des objectifs clairs pour l'OMC pour la période précédant le nouveau millénaire, a-t-il ajouté, et a accordé un large soutien à l'approche adoptée par la Commission.


Source: Organisation mondiale du commerce
DE EN

Informations connexes