Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Position norvégienne sur le Cinquième programme-cadre

Le gouvernement norvégien a publié un document exposant ses vues sur les grands axes du Cinquième programme-cadre de RDT. La Norvège participe au Quatrième programme-cadre en tant que membre de l'Espace économique européen et est associée aux programmes spécifiques depuis 1997...
Le gouvernement norvégien a publié un document exposant ses vues sur les grands axes du Cinquième programme-cadre de RDT. La Norvège participe au Quatrième programme-cadre en tant que membre de l'Espace économique européen et est associée aux programmes spécifiques depuis 1997.

Le document norvégien plaide en faveur d'une recherche visant à renforcer la compétitivité de l'industrie européenne et à promouvoir l'innovation. De plus, il préconise des actions de recherche ayant pour but de répondre aux questions liées à l'environnement, d'améliorer la qualité de vie et de s'attaquer aux problèmes sociaux et culturels.

Selon le document, le Cinquième programme-cadre aura probablement une envergure comparable à celle du Quatrième et le budget ne devrait pas être augmenté. L'accent sur les programmes scientifiques et technologiques actuels devrait, dans l'ensemble, être conservé du fait de la nécessité d'assurer une continuité. Le document préconise ensuite une plus grande concentration des activités au sein de ces programmes afin d'utiliser au mieux les ressources. En particulier, un plus grand accent devrait être mis sur la coordination des activités avec les autres mécanismes de recherche nationaux ou européens.

Une flexibilité accrue et une meilleure coordination entre les programmes spécifiques sont nécessaires, selon le document norvégien. Le besoin croissant de travaux de recherche interdisciplinaires fait que les projets individuels dépassent souvent le cadre des programmes. L'approche des Task Forces constitue une contribution précieuse à l'accroissement de la flexibilité et de la coordination, mais il est nécessaire d'engager un débat sur les implications budgétaires et organisationnelles de l'adoption de cette approche. Afin d'assurer une transparence adéquate, il faut mettre en place un meilleur système de diffusion des informations entre et sur les programmes et continuer à accorder un rang de priorité élevé à la diffusion des résultats de la recherche.

S'agissant des stratégies de recherche, le gouvernement norvégien plaide en faveur du maintien de l'accent sur la recherche générique qui sera d'une importance capitale pour l'innovation européenne et offrira des avantages à long terme. Cette recherche générique doit être complétée par des actions de recherche ayant pour but de répondre aux besoins de l'industrie et de la société. Par ailleurs, le Cinquième programme-cadre devrait viser à accroître la participation des PME.

Le document décrit ensuite en détail les priorités de recherche norvégiennes au titre du Cinquième programme-cadre:

- le potentiel du milieu marin européen et ses ressources
- logistique et technologies maritimes
- sources d'énergie et technologies énergétiques
- recherche dans le domaine de l'environnement
- recherche culturelle et sociale
- consolidation des investissements dans la formation et de la mobilité
- maintien de la coopération avec les pays tiers et les organisations internationales.

Le document norvégien se termine par un certain nombre de recommandations relatives à la recherche dans les domaines des programmes spécifiques existants.


Source: EU ForskningsInfo - Centre d'information norvégien sur la R&D de l'UE
DE EN

Informations connexes

Programmes

Pays

  • Norvège

Thèmes

Stratégies