Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Evaluation de la recherche dans le domaine des technologies industrielles et des matériaux

La DG XII de la Commission européenne a publié le rapport d'évaluation des programmes spécifiques de RDT dans les domaines des technologies industrielles et des matériaux (1991-1994) et des matières premières et du recyclage (1990-1992).

Le rapport contient l'évaluation des d...
La DG XII de la Commission européenne a publié le rapport d'évaluation des programmes spécifiques de RDT dans les domaines des technologies industrielles et des matériaux (1991-1994) et des matières premières et du recyclage (1990-1992).

Le rapport contient l'évaluation des domaines 1 et 2 (matériaux, matières premières, conception et fabrication) du programme de RDT consacré aux technologies industrielles et des matériaux (BRITE/EURAM II), qui a été mis en oeuvre de 1991 à 1994, et des lignes d'action A et B (matières premières de base et recyclage des métaux non ferreux et stratégiques) du programme de RDT dans le domaine des matières premières et du recyclage qui a couvert la période 1990-1992, encore que ce dernier ait en fait fusionné avec BRITE/EURAM II.

Le rapport constate que les principaux objectifs de BRITE/EURAM II ont été atteints, mais préconise d'améliorer les processus d'administration et de sélection. S'agissant de la valorisation des résultats, les évaluateurs ont conclu que les objectifs ont été dans l'ensemble atteints, mais ont noté qu'il existe peu de données disponibles pour évaluer le succès commercial des résultats deux ou trois années après l'achèvement des travaux.

En ce qui concerne la participation des PME, le groupe d'évaluateurs note la valeur de la procédure CRAFT (recherche coopérative) et se félicite de son extension dans le Quatrième programme-cadre. Il fait toutefois observer que les capacités techniques de la plupart des PME sont mieux adaptées à une participation à CRAFT qu'au programme BRITE/EURAM dans son ensemble et qu'une distinction nette doit être maintenue.


Source: Commission européenne, DG XIII
DE EN

Informations connexes