Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Stratégie de la Commission de lutte contre l'acidification

La Commission européenne a adopté une proposition présentée par Mme Ritt Bjerregaard, commissaire chargé de l'environnement, pour une stratégie européenne de lutte contre l'acidification. Cette stratégie conduira, d'ici à l'an 2010, à une réduction importante de l'étendue des ...
La Commission européenne a adopté une proposition présentée par Mme Ritt Bjerregaard, commissaire chargé de l'environnement, pour une stratégie européenne de lutte contre l'acidification. Cette stratégie conduira, d'ici à l'an 2010, à une réduction importante de l'étendue des régions de l'Union européenne où la tolérance à l'acidité d'écosystèmes sensibles est dépassée.

Les principaux éléments de la stratégie sont les suivants:

- fixation de plafonds d'émission nationaux pour chaque polluant acidifiant
- ratification du protocole des Nations Unies sur une réduction supplémentaire des émissions de soufre
- Proposition de directive limitant la teneur en soufre des fuels lourds
- révision de la directive sur les grandes installations de combustion (directive 88/609/CEE)
- octroi à la mer Baltique et à la mer du Nord du statut de zone de lutte contre le dioxyde de soufre
- promotion de mesures rentables visant à réduire les émissions dans les pays d'Europe centrale et orientale.

D'après les prévisions actuelles, l'étendue des régions touchées en 2010 serait de 8,7 millions d'hectares en l'absence de stratégie. Grâce à la stratégie, ce chiffre passerait à 4,5 millions d'hectares. La stratégie présentée par la Commission doit être considérée comme une étape intermédiaire sur la voie de l'élimination totale du problème de l'acidification dans l'Union européenne.

La stratégie proposée maintenant est la réponse à la demande de décembre 1995 du Conseil Environnement. Parallèlement, la Commission a prévu deux actions spécifiques qui font partie intégrante de la stratégie:

- une proposition de directive visant à réduire les émissions de dioxyde de soufre résultant de la combustion de certains types de fuels liquides
- une proposition de décision du Conseil par laquelle l'Union européenne ratifierait le protocole sur des réductions supplémentaires des émissions de soufre dans le cadre de la Convention CEE-ONU sur la pollution atmosphérique transfrontalière à longue distance.

A la suite de l'adoption de la stratégie de lutte contre l'acidification et des propositions connexes, Mme Bjerregaard a déclaré: "A l'heure actuelle, une proportion considérable des habitats naturels de l'Union européenne sont soumis à des niveaux de dépôts acides qui dépassent leur limite de tolérance: cette situation n'est pas soutenable et notre objectif doit être l'élimination totale du problème de l'acidification. La stratégie présentée par la Commission est une étape importante sur la voie de la réalisation de cet objectif".


Source: Commission européenne, Service du Porte-Parole
DE EN