Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Rapports du Parlement sur l'éducation et la société de l'information

Le Parlement européen, en réunion à Strasbourg du 10 au 14 mars 1997, a adopté trois rapports importants sur la politique communautaire par rapport à la société de l'information, à l'éducation et à la politique sociale.

Le livre vert de la Commission, Vivre et travailler dans...
Le Parlement européen, en réunion à Strasbourg du 10 au 14 mars 1997, a adopté trois rapports importants sur la politique communautaire par rapport à la société de l'information, à l'éducation et à la politique sociale.

Le livre vert de la Commission, Vivre et travailler dans la société de l'information, publié en juillet 1996, traite des problèmes d'adaptation au travail et à la vie en société résultant de l'introduction de nouvelles technologies. La résolution du Parlement sur le Livre vert souligne la nécessité de tenir compte des besoins des Européens et des politiques sociales dans le développement de la société de l'information. Le Parlement souligne notamment la nécessité de prévenir le développement d'une société à deux vitesses, dans laquelle les nouveaux outils d'information et de communication seraient inaccessibles à un grand nombre des citoyens.

Le Parlement recommande des mesures visant à réduire le temps de travail, pour en réaliser une répartition plus équitable, et à améliorer l'accès à l'éducation. La résolution demande aussi le déplacement des charges fiscales, de la main d'oeuvre à d'autres secteurs, tels que l'énergie. M. Mario Monti, au nom de la Commission, a pris note des inquiétudes du Parlement et a constaté qu'il existe en Europe un consensus sur la nécessité de prendre des mesures à l'échelle européenne. Il a aussi annoncé l'intention de la Commission de présenter un livre vert sur l'organisation du travail dans le contexte du télétravail.

Le Parlement a aussi adopté un rapport d'initiative sur l'éducation et la technologie nouvelle, qui examine les nouvelles technologies et leurs applications dans l'enseignement scolaire. Le rapport invite la Commission et les Etats membres à faire des efforts pour que toutes les écoles et tous les élèves puissent accéder aux toutes dernières technologies, sans discrimination. Il constate le rôle important joué par les bibliothèques pour garantir un accès généralisé, et la nécessité pour le secteur privé de contribuer aux efforts, en partenariat avec le secteur public. Le rapport demande que des dates limites soient fixées pour garantir que des progrès soient accomplis dans le développement et la mise en oeuvre des nouvelles technologies dans les écoles. L'an 2000 est fixé comme date cible pour la formation de tous les enseignants dans l'utilisation des nouvelles technologies. Les députés européens ont aussi demandé à la Commission de développer son soutien pour les applications multimédia à l'enseignement.

Reconnaissant les défis que doit relever l'UE, le commissaire Martin Bangemann, a déclaré que le nombre énorme de demandes déjà reçues révélait la présence d'un intérêt considérable dans le développement d'applications et que la Commission était sur la bonne voie dans son soutien.

Sur le thème de l'éducation et de la société de l'information, le Parlement a également adopté un rapport sur le livre blanc de la Commission, L'éducation et la formation - vers la société cognitive, publié en novembre 1995. Ce livre blanc définit cinq domaines d'action en coopération pour développer l'enseignement en Europe, en profitant notamment des opportunités présentées par les nouvelles technologies de l'information et des communications.

Le rapport du Parlement demande que de nouvelles opportunités soient mises à la disposition de tous les citoyens européens, en donnant la priorité à l'apprentissage tout au long de la vie. Il propose notamment une augmentation des budgets consacrés à l'éducation dans l'ensemble de l'UE, et une augmentation du financement communautaire alloué aux programmes d'action communautaires LEONARDO DA VINCI et SOCRATES, mis en oeuvre dans le domaine de l'éducation et de la formation professionnelle. Ce rapport invite en outre la Commission à présenter des propositions pour un programme d'apprentissage européen, et à intégrer des priorités éducatives dans d'autres politiques communautaires. Les députés européens ont aussi demandé à la Commission de faire en sorte que l'UE joue un rôle important dans l'enseignement des langues.


Source: Parlement européen
DE EN

Informations connexes