Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Nouvelles orientations pour le programme PHARE - accent sur l'adhésion

Le 19 mars 1997, la Commission européenne a approuvé de nouvelles orientations pour le programme communautaire PHARE qui a fourni une assistance aux pays d'Europe centrale et orientale depuis sa création en 1989. Stimulé jusqu'ici par la demande, le programme PHARE va désormai...
Le 19 mars 1997, la Commission européenne a approuvé de nouvelles orientations pour le programme communautaire PHARE qui a fourni une assistance aux pays d'Europe centrale et orientale depuis sa création en 1989. Stimulé jusqu'ici par la demande, le programme PHARE va désormais être axé sur la préparation des pays partenaires d'Europe centrale et orientale à l'adhésion à l'Union européenne.

Le programme PHARE, qui au début soutenait uniquement la Pologne et la Hongrie, fournit maintenant une assistance technique aux dix pays candidats d'Europe centrale pour faciliter leur transition vers l'économie de marché et la démocratie. Trois autres pays reçoivent actuellement une assistance dans le cadre de PHARE (Albanie, Macédoine et Bosnie-Herzégovine) et leurs programmes resteront inchangés. Les engagements totaux de PHARE entre 1990 et 1994 se sont élevés à 4,2 milliards d'ECU. Le programme devrait verser 6,7 milliards d'ECU sous forme de subventions au cours de la période 1995-1999.

En ce qui concerne les pays ayant déposé une demande d'adhésion, les fonds du programme PHARE seront concentrés sur les projets visant à répondre aux besoins prioritaires liés à l'adhésion à l'UE pour chaque pays. Les deux principales priorités seront le développement institutionnel et le financement des investissements. Environ 30% des fonds du programme PHARE seront alloués au développement institutionnel, afin de renforcer les institutions démocratiques et les administrations publiques, de faciliter l'introduction de l'acquis communautaire et d'aider les pays à remplir les critères économiques et politiques pour l'adhésion à l'UE. Les 70% restants financeront les investissements visant à améliorer les entreprises et les infrastructures.

La Commission établira un programme d'adhésion en partenariat avec chaque pays candidat. Par ailleurs, une coordination étroite sera instaurée avec d'autres programmes communautaires, notamment dans le domaine de l'éducation et de la formation. Les programmes seront également élaborés en coordination avec d'autres institutions offrant une assistance financière, telles que la Banque européenne d'investissement et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.


Source: Commission européenne, Service du Porte-Parole

Informations connexes

Programmes

Pays (10)

  • Bulgarie, Tchéquie, Estonie, Hongrie, Lituanie, Lettonie, Pologne, Roumanie, Slovénie, Slovaquie