Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Sécurité des aliments: réunion du Comité scientifique pluridisciplinaire renouvelé

Le Comité scientifique pluridisciplinaire de la Commission européenne s'est réuni pour la première fois le 3 avril 1997, sous la nouvelle structure récemment convenue par la Commission. Les points principaux de l'ordre de l'ordre du jour étaient les suivants :

- le rôle et le...
Le Comité scientifique pluridisciplinaire de la Commission européenne s'est réuni pour la première fois le 3 avril 1997, sous la nouvelle structure récemment convenue par la Commission. Les points principaux de l'ordre de l'ordre du jour étaient les suivants :

- le rôle et le mandat d'un nouveau Comité scientifique pour l'évaluation des risques présentés par des organismes ayant subi des modifications génétiques
- l'examen des conditions nécessaires pour l'inactivation des agents de l'ESB durant la production industrielle de la gélatine.

e Comité a accepté qu'il était nécessaire d'établir un Comité scientifique spécifique ayant pour mission de conseiller la Commission sur l'utilisation et la commercialisation des organismes ayant subi des modifications génétiques et contenant ces organismes.

Sur l'autre question, le Comité a affirmé que les conditions techniques de traitement définies dans la décision 96/362/EC de la Commission du 11 juin 1996 ne garantissent pas de manière adéquate l'inactivation de l'agent de l'ESB. Dans ces conditions, le Comité scientifique a souligné que seule l'utilisation de bovins sains permet de produire une gélatine garantie entièrement sans danger.

Il convient de faire remarquer que la décision prise le 11 juin par la Commission définit plusieurs conditions préalables qui, une fois remplies, permettraient à la Commission de considérer la possibilité d'abolir l'interdiction d'exporter de la gélatine provenant de bovins britanniques. Jusqu'à présent, les autorités britanniques n'ont pas informé la Commission que ces conditions étaient remplies.

En outre, à la lumière d'une information mise à la disposition de la Commission après la décision du 11 juin, qui jette un doute sur les bases scientifiques de cette décision, M, Fischler a affirmé à plusieurs reprises que la Commission n'accordera d'autorisation pour l'exportation de gélatine provenant de bovins britanniques que quand elle sera convaincue, sur la base d'arguments scientifiques, de l'efficacité des procédures de traitement et de transformation visant à garantir la sécurité des produits.

Mme Emma Bonino, membre de la Commission en charge de la Politique des consommateurs et de la Protection de la santé des consommateurs a déclaré aujourd'hui qu'elle "attirerait l'attention de la Commission sur la nécessité de tenir compte des conseils du Comité scientifique en réexaminant sa décision du 11 juin 1996 concernant l'annulation partielle et conditionnelle de l'interdiction des exportations de gélatine provenant de produits bovins britanniques".


Source: Commission européenne, Service du Porte-Parole