Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La Commission alloue 65 millions d'ECU à la restructuration industrielle hollandaise

La Commission européenne a donné son accord de principe au titre de l'objectif 2 des Fonds structurels à un programme visant la restructuration industrielle dans la région du Zuid-Limburg, Pays-Bas. Au total, un financement communautaire de 65,52 millions d'ECU sera alloué à c...
La Commission européenne a donné son accord de principe au titre de l'objectif 2 des Fonds structurels à un programme visant la restructuration industrielle dans la région du Zuid-Limburg, Pays-Bas. Au total, un financement communautaire de 65,52 millions d'ECU sera alloué à cette région, pour soutenir des projets ayant pour objectif d'améliorer les perspectives d'emploi.

Le programme du Zuid-Limburg est le dernier des programmes, dits de l'objectif 2, approuvés pour les Pays-Bas par la Commission pour la période allant de 1997 à 1999, et le coût total de l'aide financière communautaire se monte à 361,97 millions d'ECU. Ce programme permettra de contribuer à créer 4 000 nouveaux emplois et 1 577 contrats temporaires, ainsi que d'assurer une formation à plus de 7 000 personnes. Sept nouveaux centres de formation et de technologie seront établis, et plus de 170 hectares d'espaces commerciaux ou industriels créés ou rénovés.

L'aide européenne s'ajoutera aux financements publics nationaux et privés d'un même montant, ce qui portera l'investissement total à environ 222,24 millions d'ECU. Le programme améliorera le niveau de vie et sera créateur d'emplois dans la région, tout en respectant l'environnement. La région du Zuid-Limburg est une ancienne zone minière et le chômage y est relativement élevé, le travail féminin étant plus touché que le travail masculin. L'économie est très dépendante de l'industrie, ce qui la rend vulnérable à l'aspect cyclique des affaires. De plus, les PME constituent un petit pourcentage des industries régionales, et les exportations ne représentent qu'une partie minime de la production.


Source: Commission européenne, Service du Porte-Parole

Informations connexes