Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Avis de l'IRDAC sur les technologies de l'information et des communications

L'IRDAC, Comité consultatif pour la R&D industrielle de la Commission européenne, a approuvé le rapport de sa table ronde sur les technologies de l'information et des communications.

La table ronde signale que les entreprises sont de plus en plus dépendantes des technologies ...
L'IRDAC, Comité consultatif pour la R&D industrielle de la Commission européenne, a approuvé le rapport de sa table ronde sur les technologies de l'information et des communications.

La table ronde signale que les entreprises sont de plus en plus dépendantes des technologies avancées de l'information et des communications (TIC) et que des solutions rentables de bout en bout sont indispensables, non seulement pour l'industrie des TIC, mais aussi pour les entreprises européennes. Le rapport suggère qu'à l'avenir les marchés les plus prometteurs seront ceux qui sont liés à la création d'un contenu innovateur, au conditionnement et au traitement de l'information à valeur ajoutée.

Selon la table ronde, un accès ouvert et des normes dictées par le marché de même que des interfaces conviviales et l'interopérabilité des services seront des facteurs essentiels de réussite. Le rapport exhorte l'UE à faciliter la création de conditions favorables au développement des industries des TIC et à faire pression en faveur de l'établissement de normes au niveau mondial. Des efforts devraient également faits pour cerner les grandes tendances dans la société afin de pouvoir anticiper les besoins des utilisateurs et les nouvelles possibilités commerciales.

Pour réussir sur les nouveaux marchés à l'échelle planétaire, les entreprises doivent former des partenariats et coopérer plus étroitement. Cette démarche doit également faire intervenir les universités, les utilisateurs des centres de recherche et le gouvernement. Il faut en particulier que les utilisateurs soient au centre de ces partenariats et formulent activement leurs exigences.

Selon le rapport, le Cinquième programme-cadre de RDT devrait être au service d'ambitieux objectifs à moyen et long terme. Il suggère que, compte tenu de la faible proportion des dépenses de RDT représentée par le programme-cadre, celui-ci devrait être utilisé à des fins stratégiques. Le rapport demande que la structure du nouveau programme-cadre reflète la nature interdisciplinaire des technologies et insiste également sur la nécessité de prendre en compte d'autres domaines de politique.


Source: Secrétariat de l'IRDAC