Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Présentation du 5ème programme-cadre aux chercheurs

ANRT, l'Association Nationale de la Recherche Technique en France, a organisé une conférence sur le Cinquième programme-cadre de RDT, à Paris, les 21 et 22 avril 1997. Le professeur Jorma Routti, directeur général de la DG XII (Science, recherche et développement) de la Commis...
ANRT, l'Association Nationale de la Recherche Technique en France, a organisé une conférence sur le Cinquième programme-cadre de RDT, à Paris, les 21 et 22 avril 1997. Le professeur Jorma Routti, directeur général de la DG XII (Science, recherche et développement) de la Commission européenne, a présenté tout d'abord la proposition de la Commission, adoptée le 9 avril 1997. Un certain nombre de hauts fonctionnaires de la Commission européenne ont ensuite exposé les propositions de la Commission dans les domaines couverts par chacun des six programmes spécifiques proposés.

Jorma Routti a commencé par brosser les grandes lignes des objectifs stratégiques de la proposition de la Commission. Il a déclaré que l'UE avait besoin de mettre sur pied une véritable base d'excellence en sciences et technologies, tout en rappelant que l'effort de recherche européen devait également répondre aux besoins réels de l'Union, tels que la compétitivité industrielle, l'innovation, les politiques communautaires et les besoins sociaux, notamment dans le domaine de l'emploi.

Jorma Routti a insisté sur le fait que le Cinquième programme-cadre devait viser plus loin que le Quatrième programme-cadre en prenant en compte un horizon planétaire. Ayant reconnu que le nouveau programme-cadre pourrait entraîner une rupture avec le passé, il a précisé que la Commission saurait assurer la transition.

En ce qui concerne les domaines de recherche financés au titre du 5ème PCRD, Jorma Routti a donné les raisons pour lesquelles la Commission avait réduit le nombre de thèmes prioritaires par rapport aux programmes-cadres précédents. La base technologique étant très large, il n'était pas possible de tout couvrir, dans les limites des contraintes budgétaires communautaires. Les 16 actions clés proposées par la Commission dans le cadre des trois thèmes prioritaires de recherche permettront d'orienter l'effort de recherche européen vers certains domaines, en s'appuyant sur les compétences existantes, ou en travaillant à l'intégration des réseaux nationaux, a-t-il expliqué. Un nombre limité de programmes et un organigramme plus simple mettront la Commission en mesure d'améliorer l'efficacité du Cinquième programme-cadre, selon le professeur Routti.

Les propositions initiales de la Commission pour le budget des cinq années de la durée du 5ème PCRD allouent à ce dernier une proportion équivalente du budget communautaire à celle du Quatrième programme-cadre. La totalité du budget investi dans l'ensemble du Cinquième programme-cadre sera donc de l'ordre de 16 milliards d'ECU, soit environ 4% du budget communautaire. Bien que cette enveloppe ne constitue pas une augmentation significative des ressources consacrées à la recherche, Jorma Routti considérait néanmoins important que le budget représente la même proportion du PNB qu'actuellement.

Le soutien des PME serait intégré dans les programmes spécifiques eux-mêmes. L'intégration des différents programmes est d'ailleurs un thème récurrent de la proposition de la Commission. Jorma Routti a reconnu que la Commission et les Etats membres, grands et petits, avaient des avis divergents sur les domaines à retenir pour les actions clés, mais il a suggéré que l'accent serait probablement mis sur les sciences du vivant. Il y aura six comités de programme, composés de représentants des Etats membres, mais les actions clés dans le cadre de ces programmes thématiques seront pilotées au niveau de la seule Commission.

En vue des difficiles négociations à venir entre le Conseil et le Parlement européens, Jorma Routti a mentionné qu'il pourrait y avoir des modifications dans les domaines de recherche qui seront retenus, mais qu'il espérait que le Cinquième programme-cadre pourrait être lancé officiellement début 1999.


Source: CORDIS Information Collection Unit

Informations connexes