Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Avis de l'IRDAC sur les satellites

L'IRDAC, Comité consultatif pour la R&D industrielle de la Commission européenne, a publié un rapport sur les "Actions prioritaires dans le domaine des communications et de la navigation par satellite". Préparé à la demande du commissaire européen Edith Cresson, le rapport abo...
L'IRDAC, Comité consultatif pour la R&D industrielle de la Commission européenne, a publié un rapport sur les "Actions prioritaires dans le domaine des communications et de la navigation par satellite". Préparé à la demande du commissaire européen Edith Cresson, le rapport aborde les préoccupations concernant la situation concurrentielle de l'industrie européenne liée aux satellites à la lumière de la préparation du Cinquième programme-cadre communautaire de recherche et de développement technologique.

Le rapport de l'IRDAC analyse les marchés existants liés aux communications par satellite qui génèrent actuellement des recettes dépassant largement 30 milliards de dollars par an. Il souligne que la capacité à se doter de nouveaux atouts sur le marché des satellites revêt une très grande importante stratégique pour la position future de l'Europe sur les marchés dérivés des stations et des services terrestres. Il note que l'absence d'une industrie européenne conduirait à un monopole américain de fait dans ce secteur.

En particulier, le déploiement du système de satellite GPS a donné un avantage stratégique à l'industrie américaine. Cette situation pourrait devenir irréversible si l'Europe ne s'implique pas dans la définition et le déploiement d'un système mondial de navigation par satellite (GNSS). Par conséquent, l'IRDAC recommande à la Commission d'organiser une débat de haut niveau avec l'industrie de manière à clarifier les possibilités d'un partenariat gouvernement-industrie dans ce domaine.

Le rapport de l'IRDAC note que "la puissante position dont jouit aujourd'hui l'industrie américaine des satellites résulte des relations productives entre le gouvernement et l'industrie, avec une politique industrielle visant la domination du marché mondial". Il souligne que l'Union européenne peut aider à soutenir l'industrie européenne et façonner la politique industrielle au travers de ses attributions dans les domaines de la RDT, des télécommunications, des transports, du commerce et des relations extérieures. Plus spécifiquement, il demande qu'une attention particulière soit accordée, dans le cadre du Cinquième programme-cadre de RDT, au développement de technologies, applications et services utilisant les satellites.


Source: Secrétariat de l'IRDAC