Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La Commission propose des mesures pour améliorer l'accès à la formation continue

La Commission européenne a adopté un rapport examinant l'accès des travailleurs à la formation continue dans les Etats membres de l'UE, à partir duquel elle a proposé trois initiatives pour améliorer cet accès.

Le rapport a établi que l'accès à la formation continue demeurait...
La Commission européenne a adopté un rapport examinant l'accès des travailleurs à la formation continue dans les Etats membres de l'UE, à partir duquel elle a proposé trois initiatives pour améliorer cet accès.

Le rapport a établi que l'accès à la formation continue demeurait très inégal, à la fois en fonction des Etats membres ainsi que des catégories de travailleurs. Ce document est basé sur des rapports des Etats membres et des organisations de partenaires sociaux. Il offre le premier diagnostic complet de la formation professionnelle en Europe. Trois grands constats s'en dégagent:

- L'objectif d'une généralisation de l'accès à la formation continue à tous les travailleurs de l'EU est loin d'être atteint
- Des écarts très importants subsistent entre les Etats membres et les différentes catégories d'entreprises et de travailleurs
- Les pays les plus riches mènent les politiques les plus dynamiques en termes de formation continue, ce qui entraîne le risque certain de voir se creuser les écarts au sein de l'UE
- Les initiatives dans le domaine sont très nombreuses, constituant une opportunité intéressante pour diffuser les meilleures pratiques.

Les trois initiatives préconisées par la Commission rentrent dans le Pacte de confiance pour l'emploi de 1997 et contribueront à établir le cadre de référence communautaire pour promouvoir l'accès aux compétences. La Commission propose:

- L'ouverture d'une concertation avec les partenaires sociaux sur le thème de l'accès aux compétences (Cette consultation devrait être lancée après l'été 1997)
- La présentation d'une proposition de Décision du Conseil, en octobre 1997, visant a pérenniser le dispositif de rapports des Etats membres et des partenaires sociaux ainsi que le dispositif de recueil de données comparables. Ce dispositif permettrait une évaluation comparative (benchmarking) régulière des progrès accomplis, sur une périodicité de trois ans
- Une priorité plus marquée donnée aux projets sur la formation continue et l'accès aux compétences dans les deux dernières années du programme européen de formation professionnelle LEONARDO DA VINCI, et pour les travaux préparatoires à la future génération des programmes de formation professionnelle.


Source: Commission européenne, Service du Porte-Parole

Informations connexes