Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

LINGUANET - lutte transfrontalière contre le crime

Le projet LINGUANET est l'un des vingt projets sélectionnés au titre du premier appel de propositions relatif au programme communautaire spécifique de RDT dans le domaine des applications télématiques. Ce projet vise à soutenir l'échange d'information entre les forces de polic...
Le projet LINGUANET est l'un des vingt projets sélectionnés au titre du premier appel de propositions relatif au programme communautaire spécifique de RDT dans le domaine des applications télématiques. Ce projet vise à soutenir l'échange d'information entre les forces de police régionales de différents Etats membres par un système multilingue efficace de communications.

Une coopération étroite est nécessaire entre les forces de police européennes pour maîtriser le grand banditisme et le crime transfrontalier. Cette coopération exige que les officiers de police de différentes régions et pays puissent communiquer de manière intelligible. Les différences de langue constituent toutefois un obstacle majeur à l'échange rapide d'information entre les forces de police régionales des Etats membres.

Le projet LINGUANET, lancé à l'origine en octobre 1995, vise à combler cet écart linguistique en mettant à la disposition des forces de police et des services d'urgence des systèmes de communications transfrontalières sûres, caractérisés par l'utilisation de textes et de paroles en plusieurs langues ainsi que de graphiques. Les terminaux de communication LINGUANET sont désormais utilisé par 22 forces de police, dans six Etats membres de l'UE (la Belgique, le Danemark, la France, les Pays-Bas, l'Espagne et le R-U).

L'un des principaux éléments de LINGUANET consiste en de messages préformattés qui sont immédiatement envoyés dans la langue du destinataire. Il suffit pour l'utilisateur de remplir des cases couvrant une information essentielle telle que le nom d'un suspect, sa date de naissance, sa nationalité, le numéro de son passeport, ses vêtements ou la couleur de ses cheveux. Il est aussi possible d'inclure des images, par exemple des empreintes digitales ou une photographie. LINGUANET propose aussi une fonction de communication en ligne dans la langue de l'utilisateur, accompagnée d'un dictionnaire électronique.

Le projet LINGUANET est géré par Prolingua Ltd., une entreprise spécialisé dans la télématique linguistique, implantée à Cambridge, au R-U. Des fonctions et versions nouvelles sont actuellement mises au point par Prolingua en collaboration avec le géant néerlandais de l'électronique, Philips. Celles-ci couvriront le reconnaissance de la parole et la capacité à traduire du texte en parole pour transmettre les messages par l'intermédiaire de systèmes radio opérationnels.

Des plans sont aussi déjà en cours de préparation pour adapter le système LINGUANET à d'autres applications. Celles-ci pourraient comprendre des systèmes de communications destinés aux services médicaux ou à la défense passive, ou à la gestion efficace des catastrophes transnationales (tremblements de terre, catastrophes industrielles, pollution maritime ou fluviale grave, accidents maritimes majeurs).


Source: Bureau des projets de la société de l'information

Informations connexes

Programmes