Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Coopération internationale en recherche et développement

L'Institut de prospective technologique de Centre commun de recherche de la Commission européenne a publié le compte rendu d'un symposium intitulé "Coopération internationale en recherche et développement", qui s'est déroulé en novembre 1996, à Bruxelles.

Ce symposium a été o...
L'Institut de prospective technologique de Centre commun de recherche de la Commission européenne a publié le compte rendu d'un symposium intitulé "Coopération internationale en recherche et développement", qui s'est déroulé en novembre 1996, à Bruxelles.

Ce symposium a été organisé en suite au rapport du Parlement européen sur la communication de la Commission "Perspectives pour la coopération internationale en R&D". Il a réuni des fonctionnaires de la Commission, des députés européens et des représentants de la communauté scientifique européenne qui ont examiné la collaboration européenne en R&D avec les pays tiers, dans le contexte de la préparation du Cinquième programme-cadre.

Les politiques européennes de coopération en RDT avec les pays tiers doivent tenir compte des objectifs communautaires en matière de politique étrangère, d'industrie, d'environnement et de développement. Le symposium a permis de tirer plusieurs conclusions qui ont suscité l'approbation d'un nombre important de participants, mais il n'a pas été possible de parvenir à un consensus dans tous les domaines.

Les participants ont reconnu que la coopération internationale était importante pour la R&D européenne, et qu'elle devait occuper une place plus grande qu'au moment de l'élaboration du Quatrième programme-cadre. Toutefois, cette coopération ne serait mutuellement bénéfique que dans des domaines et avec des partenaires soigneusement sélectionnés. En outre, dans un nombre important de domaines, il vaudrait mieux que cette coopération se fasse à l'échelon national. Le type de coopération qui sert le mieux les intérêts de l'Europe varie selon les groupes de pays, et même à l'intérieur de ces groupes.

Les participants se sont mis d'accord sur plusieurs suggestions d'actions à mener à l'échelon européen:

- Des opportunités doivent être créées pour la participation d'entreprises européennes dans les grands projets d'infrastructures, surtout dans les économies émergentes (la collaboration au stade de la R&D améliore les chances des entreprises européennes d'obtenir des contrats pour de tels projets).
- L'UE pourrait mobiliser les scientifiques pour mener des attaques concertées sur les problèmes régionaux et mondiaux, surtout en matière d'environnement.
- L'UE peut jouer un rôle valable en contribuant à créer les conditions nécessaires pour une coopération d'ordre commercial et technologique efficace, dans les pays partenaires, notamment dans les domaines des normes et des régimes applicables à la propriété intellectuelle.
- Il se peut qu'il y ait des opportunités de créer des relations mutuellement bénéfiques entre l'UE et d'autres zones régionales de libre-échange par la collaboration en matière de RDT.
- Le rôle joué par l'Europe pourrait consister à participer à des combinaisons différentes de recherche, conception, développement et production. Même s'il s'agira en général de recherche, cela ne veut pas dire pour autant qu'il faille négliger les opportunités qui se présenteront, surtout dans les économies émergentes, où l'Europe pourrait se charger de travaux de développement et de conception complétant les réussites en matière de recherche accomplies dans les pays partenaires.

Source: Commission européenne, DG XIII

Informations connexes

Programmes