Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Soirée CORDIS: Gros plan sur la couverture et l'utilisation du service

Le mercredi 21 mai 1997, CORDIS a organisé sa première "soirée d'information CORDIS" à Bruxelles. Cette manifestation a permis à plus de 250 professionnels de la R&D qui fournissent des informations à CORDIS et utilisent ce service de s'informer sur les récents développements ...
Le mercredi 21 mai 1997, CORDIS a organisé sa première "soirée d'information CORDIS" à Bruxelles. Cette manifestation a permis à plus de 250 professionnels de la R&D qui fournissent des informations à CORDIS et utilisent ce service de s'informer sur les récents développements le concernant et de se familiariser avec ceux-ci par l'intermédiaire d'un "Cybercafé CORDIS" mis en place spécialement. L'auditoire représentait une variété d'organisations s'intéressant à la R&D, dont des personnalités des institutions de l'Union européenne, des organisations de recherche et des ministères des Etats membres, des organisations actives dans le domaine de l'innovation et des associations professionnelles.

La soirée s'est articulée autour de deux discours clés qui ont donné un aperçu de la façon dont CORDIS a évolué et est mis à profit par un large éventail d'utilisateurs - des petites et moyennes entreprises aux gouvernements nationaux.

En premier lieu, M. Koen de Pater, coordinateur des recherches s'inscrivant dans le programme-cadre de l'UE au ministère néerlandais des Affaires économiques, a donné un exemple de la façon dont le gouvernement néerlandais utilise CORDIS. M. de Pater a présenté les résultats d'une étude récente sur la participation néerlandaise aux programmes-cadres de recherche de l'UE, laquelle a été réalisée par MERIT, l'Institut de recherche économique sur l'innovation et la technologie de Maastricht.

Dans le cadre de cette étude, MERIT a utilisé des informations CORDIS pour analyser la participation néerlandaise en matière de R&D et d'innovation aux projets de RDT financés par l'UE. Le rapport a cherché à déterminer:

- Qui sont les "clients" du programme-cadre aux Pays-Bas?
- Les entreprises y participent-elles et, dans l'affirmative, lesquelles?
- Les organisations qui participent chaque fois sont-elles les mêmes ou y a-t-il de nouveaux venus?
- Quels ont été les résultats de leur participation?

Pour trouver une réponse à toutes ces questions, le gouvernement néerlandais a fait appel à CORDIS. C'est ainsi que l'on a découvert que:

- depuis 1995, le nombre des organisations néerlandaises participant à des projets au titre du programme-cadre a sensiblement augmenté (de 2 000 en 1995 à près de 4 000 en 1997)
- les PME (moins de 500 salariés) ont représenté le pourcentage le plus élevé des participants néerlandais aux projets de 1988 à 1995
- par contre, les universités participantes ont tendance à s'engager dans plusieurs projets, contrairement aux entreprises (PME)
- les entreprises néerlandaises sont nombreuses à participer à des projets dans le domaine des télécommunications, mais ont un taux de participation très faible aux projets relevant du programme "Environnement".

M. Mario Bellardinelli, chef de l'unité de diffusion des connaissances scientifiques et techniques de la Commission européenne (DG XIII/D-2), qui gère CORDIS, a présenté une vue d'ensemble de CORDIS en termes d'évolution, de croissance et d'utilisation actuelle du service. M. Bellardinelli a également donné un aperçu du rôle croissant de CORDIS dans le soutien des activités de R&D et d'innovation à travers l'UE.

Dans son exposé, M. Bellardinelli a cité des chiffres récents mettant en évidence le développement de l'utilisation de CORDIS durant l'année écoulée. En mai 1996, le processus de mise à disposition des bases de données CORDIS via un accès par le WWW a été mis en train. Cette importante étape a marqué le début d'une croissance record pour CORDIS. Ce succès est illustré par les statistiques relatives aux utilisateurs de CORDIS. Durant l'année qui a suivi l'introduction de l'accès à CORDIS par le WWW (1er mai 1996 au 30 avril 1997), le nombre des personnes ayant bénéficié de CORDIS a été plus élevé que jamais:

- Consultations du site Web CORDIS:
Le nombre total de consultations du site Web CORDIS durant cette période s'est élevé à près de 4,5 millions. Les consultations continuent à augmenter à un rythme croissant, près de 2,7 millions de ces consultations ayant eu lieu entre janvier et avril 1997

- Utilisateurs actifs de CORDIS:
Le nombre des utilisateurs actifs (c'est-à-dire des utilisateurs qui ne sont pas des "surfers" occasionnels) qui font appel à CORDIS au moins deux fois par mois dans le cadre de l'exercice de leur profession a doublé, passant de quelque 70 000 durant le "premier trimestre" de cette période (mai-juin 1996) à plus de 140 000 durant le "quatrième trimestre" (février-avril 1997)

- Téléchargement de documents:
L'utilisation de CORDIS pour accéder et télécharger des documents contenant un texte intégral, dont l'introduction date de décembre 1994, est restée populaire, le nombre de documents téléchargés par mois étant de l'ordre de 35 000 à 50 000. En plus d'un gain de temps, ce service a permis d'économiser d'importantes sommes en termes d'impression et d'envoi de documents. Au bas mot, ces économies peuvent être calculées comme suit: 400 000 documents téléchargés à raison de 20 pages en moyenne par document soit 8 millions de pages. Si l'on évalue à 0,5 ECU le coût d'impression d'une copie sur papier et à 2 ECU les frais de port par document, on obtient un chiffre de quelque 1,2 million d'ECU représentant les économies réalisées grâce à CORDIS en 1996, sans compter les gains de coûts de main-d'oeuvre.


Source: CORDIS Information Collection Unit

Informations connexes

Programmes