Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le secteur aérospatial européen doit être restructuré d'urgence

La Commission européenne a adopté une communication portant sur l'industrie aérospatiale européenne, le 24 septembre 1997, sur proposition de Martin Bangemann, commissaire européen responsable de la politique industrielle.

Cette communication compare les secteurs aérospatiaux...
La Commission européenne a adopté une communication portant sur l'industrie aérospatiale européenne, le 24 septembre 1997, sur proposition de Martin Bangemann, commissaire européen responsable de la politique industrielle.

Cette communication compare les secteurs aérospatiaux européens et américains, et conclut que l'industrie aérospatiale européenne doit, de toute urgence, être consolidée et restructurée. L'industrie aérospatiale américaine, qui domine déjà le marché mondial en détenant 58% du marché mondial des produits aérospatiaux contre 29% pour l'Europe, a subi un processus de concentration radical, alors que le secteur aérospatial européen demeure fragmenté.

La Commission estime qu'il n'est pas de son devoir de proposer, et encore moins de prescrire, les modalités d'une restructuration de l'industrie européenne. La communication présente néanmoins les avantages et les inconvénients respectifs de différents scénarios.

Le premier, consistant en une restructuration au niveau national - la concentration des entreprises au sein des Etats membres - pourrait améliorer les choses. Selon ce scénario, néanmoins, les plus grosses des entreprises européennes ne possèderaient toujours qu'un quart de la taille de leurs concurrentes américaines.

Le deuxième scénario, celui d'une intégration partielle - du type Airbus (actuel) - des entreprises nationales, ne peut résoudre à long terme les problèmes de l'Europe à cause de la petite taille des entreprises européennes. En outre, plusieurs entreprises risqueraient de se voir exclues et il n'y a pas suffisamment de synergie, entre, par exemple, productions civiles et productions militaires.

Des groupements européens apparaissent donc comme la meilleure solution. Ils pourraient être sectoriels ou regrouper plusieurs secteurs, ou regrouper d'une manière transectorielle toutes les entreprises européennes du secteur aérospatial. Cette dernière solution apparaît actuellement irréaliste. La meilleure solution serait donc la création de groupements européens englobant plusieurs secteurs.

Pour aider la restructuration, la Commission propose un certain nombre de mesures d'accompagnement, comme, par exemple:

- mettre l'accent sur l'aérospatial pour le Cinquième programme-cadre européen dans le domaine de la recherche;
- appliquer les règles européennes en matière de marchés publics aux produits du secteur de la défense;
- adopter le statut de la société européenne, qui pourrait donner à l'industrie le cadre juridique que nécessite son intégration;
- créer des autorités aéronautiques civiles, ce qui pourrait permettre un véritable processus de certification uniforme et des économies considérables;
- intensifier les activités de normalisation de l'Europe dans le domaine aérien, pour faire face au monopole de facto des américains.


Source: Commission européenne, Service du Porte-parole

Informations connexes

Programmes