Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'Europe devrait-elle développer un système indépendant de navigation par satellite?

Lors du Quatrième Congrès mondial sur les systèmes de transport intelligents (Berlin, 21 octobre 1997), M. Neil Kinnock, commissaire européen pour les transports, a insisté sur l'importance pour l'Europe de développer rapidement un système indépendant de navigation et de posit...
Lors du Quatrième Congrès mondial sur les systèmes de transport intelligents (Berlin, 21 octobre 1997), M. Neil Kinnock, commissaire européen pour les transports, a insisté sur l'importance pour l'Europe de développer rapidement un système indépendant de navigation et de positionnement par satellite (GNSS).

Etant donné que, selon les estimations, le marché du GNSS pourrait atteindre 50 milliards de dollars en l'an 2005, M. Kinnock a déclaré que l'Union se trouvait devant un choix stratégique pour décider si elle devait développer un système indépendant de navigation et de positionnement par satellite ou développer un système global unique avec ses partenaires internationaux. Le commissaire préférait le développement d'un système global unique, mais seulement sous certaines conditions: "Si nous ne sommes pas convaincus qu'un tel système global est une possibilité réaliste", a-t-il poursuivi, "l'Europe devra aller de l'avant avec son propre système".

Selon M. Kinnock, les conditions requises pour la participation de l'Europe à un système global unique sont les suivantes:

- contrôle collectif du système,
- garantie que le service, duquel la sécurité des transports européens dépendra, ne peut être interrompu,
- opportunités pour l'industrie européenne de se mesurer à ses concurrents dans tous les segments du marché.

La Commission présentera à la fin de l'année une stratégie européenne pour le développement du GNSS, à l'invitation du Conseil des Ministres.


Source: Commission européenne, Service du Porte-Parole