Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Strategy for the survival of the European defence industry

La Commission européenne a récemment adopté une Communication dans laquelle elle formule une stratégie pour la survie de l'industrie européenne de la Défense. Face à une concurrence de plus en acharnée des entreprises américaines, et à une nette diminution de la demande, les i...
La Commission européenne a récemment adopté une Communication dans laquelle elle formule une stratégie pour la survie de l'industrie européenne de la Défense. Face à une concurrence de plus en acharnée des entreprises américaines, et à une nette diminution de la demande, les industries liées à la défense européenne sont trop fragmentées pour pouvoir se maintenir. La stratégie, développée à l'initiative des Commissaires Bangemann et Van den Broek, vise à faciliter le nécessaire processus de restructuration.

Dans le document de mise en oeuvre de sa stratégie, la Commission recommande une double approche, à savoir:

- Développement d'une politique européenne de l'armement
- Développement d'un plan d'action pour les industries liées à la défense.

Les domaines prioritaires méritant considération englobent une politique concernant les marchés publics et sa législation; les transferts intracommunautaires de produits liés à la défense et les droits de douane communs. Au nombre des autres questions à examiner, figurent la rationalisation des normes et la mise en oeuvre d'un exercice d'étalonnage de la performance pour le secteur.

S'exprimant au sujet du plan d'action, M. Bangemann a souligné que: "Les industries européennes de la défense apportent une contribution importante à l'économie de l'Union européenne et à l'emploi, mais la nature fragmentée du secteur leur donne clairement un désavantage en termes de compétitivité - on pourrait aller jusqu'à dire qu'elles ne peuvent pas survivre sous leur forme actuelle. Ce sont des questions sensibles qui exigent un traitement attentif, cependant l'urgence de la situation signifie que nous devons travailler rapidement".

M. Van den Broek a ajouté: "Le moment est venu pour qu'une nouvelle initiative remette la question des industries rattachées à la défense européenne à l'ordre du jour politique. (...). En adoptant la position commune proposée par la Commission, le Conseil reconnaîtrait la nécessité de trouver un accord au niveau politique sur la nécessité d'une action rapide."


Source: Commission européenne, Service du Porte-parole