Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Avis de l'IRDAC sur un programme de bourses d'accueil dans l'industrie

L'IRDAC, le Comité consultatif pour la R&D industrielle de la Commission européenne, a publié un avis intitulé "Pour un programme européen de bourses d'accueil dans l'industrie".

Le Comité a demandé à maintes reprises que le programme communautaire Capital humain et mobilité ...
L'IRDAC, le Comité consultatif pour la R&D industrielle de la Commission européenne, a publié un avis intitulé "Pour un programme européen de bourses d'accueil dans l'industrie".

Le Comité a demandé à maintes reprises que le programme communautaire Capital humain et mobilité (CHM) et son successeur, le programme Formation et mobilité des chercheurs (FMC), soient davantage orientés vers l'industrie. L'IRDAC constate avec satisfaction que sa suggestion relative à la création d'un programme européen de bourses d'accueil dans l'industrie a été prise en compte par la Commission dans sa proposition de Cinquième programme-cadre.

Selon l'IRDAC, ce programme devrait être dirigé par l'industrie qui identifierait les domaines à aborder et choisirait les boursiers. La Commission serait associée à la mise en rapport des entreprises d'accueil avec les chercheurs, mais ne devrait pas essayer de réglementer de manière trop restrictive ce processus. Le programme serait ouvert à toutes les entreprises, y compris les PME, et aux chercheurs (du troisième cycle et postdoctoraux) de toutes les disciplines pertinentes.

Les chercheurs recevraient une allocation pour une période de deux ans, ou de trois ans en ce qui concerne les doctorants, et le programme serait cofinancé par l'industrie et la Commission. Le chercheur travaillerait dans une entreprise établie en dehors de l'Etat membre dont il est originaire. La bourse serait gérée par l'entreprise d'accueil et le chercheur serait employé par cette dernière afin de faciliter la gestion des questions de DPI et de la confidentialité.

Trois conditions cruciales doivent être remplies pour que le programme puisse être couronné de succès. Premièrement, ce programme doit être de haute qualité afin de rehausser le prestige des chercheurs et des entreprises d'accueil. A cette fin, la Commission surveillerait la qualité de la formation dispensée par le biais d'audits scientifiques effectués à intervalles réguliers. Deuxièmement, il doit prendre en compte les besoins de l'industrie et, troisièmement, il doit être flexible pour permettre la participation de boursiers à différents niveaux et une bonne gestion avec le minimum de bureaucratie.


Source: Commission européenne, Secrétariat de l'IRDAC

Informations connexes

Programmes