Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

LEONARDO DA VINCI 1997 - Financement de 724 projets

Au total, 724 projets mobilisant plus de 15 000 partenaires ont été sélectionnés en vue d'un financement dans le cadre de l'appel de propositions 1997 pour le programme d'action LEONARDO DA VINCI pour la mise en oeuvre d'une politique de formation professionnelle communautaire...
Au total, 724 projets mobilisant plus de 15 000 partenaires ont été sélectionnés en vue d'un financement dans le cadre de l'appel de propositions 1997 pour le programme d'action LEONARDO DA VINCI pour la mise en oeuvre d'une politique de formation professionnelle communautaire, lancé en décembre 1996 (JO No C 244 du 17.12.1996).

Le taux de réponse à l'appel de propositions 1997, qui a marqué la participation de plein droit des organismes issus de Hongrie et de Roumanie, a été élevé, 1 823 candidatures éligibles ayant en effet été reçues. La sélection a été faite sur la base de critères qualitatifs et selon l'adhésion aux cinq priorités définies par la Commission européenne:

- l'acquisition de compétences nouvelles
- le rapprochement entre les entreprises et les établissements d'enseignement ou de formation professionnelle
- la lutte contre l'exclusion
- la promotion de l'investissement dans les ressources humaines
- la généralisation de l'accès aux connaissances par les outils de la société de l'information dans la perspective de la formation tout au long de la vie.

Le cofinancement total accordé aux projets sélectionnés s'élève à 107,7 millions d'ECU, dont 74,8 millions d'ECU pour les projets pilotes, 25 millions d'ECU pour les programmes de placement et d'échange et 7,9 millions d'ECU pour les enquêtes et analyses. Les programmes de placement et d'échange permettront à plus de 9 000 étudiants et à près de 19 000 jeunes en formation initiale, y compris les apprentis, jeunes travailleurs, jeunes demandeurs d'emplois et formateurs, d'effectuer un stage en entreprise ou dans un centre de formation d'un autre pays participant au programme ou un échange et, dès lors, de consolider leur expérience et leurs possibilités d'accès à l'emploi.

L'appel de propositions 1997 a marqué la participation de plein droit des organismes issus de Hongrie et de Roumanie. La Commission devrait prendre une deuxième décision avant la fin de l'année pour permettre à la République tchèque et à Chypre de participer également de plein droit au programme. Les autres pays d'Europe centrale et orientale ont à nouveau manifesté leur vif intérêt pour la problématique de la formation professionnelle en général et pour le programme LEONARDO DA VINCI en particulier. Ces pays pourront cette année encore participer aux projets sans octroi de financement, se préparant ainsi à un engagement plus direct et plus complet dans l'avenir.


Source: Commission européenne, Service du Porte-Parole

Informations connexes