Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Intensifier la pression sur le plan de la prévention du sida en Europe

A l'occasion de la Journée mondiale contre le sida (1er décembre 1997), M. Padraig Flynn, commissaire en charge de l'emploi et des affaires sociales (y compris les questions de santé publique), a insisté sur l'importance de la prévention dans la lutte contre cette maladie.

Le...
A l'occasion de la Journée mondiale contre le sida (1er décembre 1997), M. Padraig Flynn, commissaire en charge de l'emploi et des affaires sociales (y compris les questions de santé publique), a insisté sur l'importance de la prévention dans la lutte contre cette maladie.

Les épidémiologistes estiment que quelque 30 000 personnes continuent d'être infectées chaque année par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) dans l'UE. Environ 500 000 personnes sont actuellement contaminées par le virus dans l'Union européenne et depuis le début de l'épidémie, un peu plus de 180 000 cas de sida ont été déclarés dans l'UE - dont les trois quarts par trois pays, l'Espagne, la France et l'Italie. Etant donné ces chiffres, M. Flynn a souligné l'importance de ne pas relâcher les efforts sur le plan de la prévention du sida.

Le programme communautaire de prévention du sida et de certaines autres maladies transmissibles (1996-2000) soutient l'action des Etats membres dans les domaines de:

- la surveillance épidémiologique du VIH et du sida,
- la lutte contre la transmission, spécialement en direction des situations et des comportements à risque (prostitution, toxicomanie, prisons, relations sexuelles non protégées, etc),
- l'information et l'éducation du public et des jeunes en particulier,
- le soutien aux personnes atteintes et la lutte contre la discrimination.

M. Flynn a observé que "l'action de la Communauté et des Etats membres dans le domaine de la prévention a déjà porté des fruits et freiné la progression de l'épidémie dans l'Union européenne". Il a également indiqué certaines priorités de l'action communautaire en 1998:

- améliorer le système européen de surveillance épidémiologique de l'infection à VIH afin de pouvoir mieux adapter la stratégie de prévention,
- accentuer l'effort d'information et de prévention afin de diminuer le nombre de nouvelles contaminations,
- favoriser le dépistage, sur une base volontaire et confidentielle, à un stade précoce de l'infection en vue de réduire la transmission et de permettre une prise en charge thérapeutique.

Les traitements antiviraux, en particulier par trithérapie, et donné lieu au cours de la dernière année à une diminution sensible du nombre de décès liés liés au sida dans l'UE. M. Flynn s'est toutefois inquiété de ce que l'espoir et les réelles améliorations que ces traitements ont apportés ne doivent absolument pas conduire à relâcher les efforts sur le plan de la prévention de la transmission sexuelle du virus ou de la transmission par les seringues (liée à la toxicomanie).

Selon le rapport publié récemment par la Commission européenne, l'ONUSIDA et la Banque mondiale, 30 millions de personnes dans le monde sont actuellement contaminées par le virus (VIH). Plus de 90% d'entre elles vivent dans les pays en développement, dont les deux-tiers en Afrique-Subsaharienne.


Source: Commission européenne, Service du Porte-Parole