Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Rendement énergétique et emploi

La Commission européenne a accepté de financer une étude de grande envergure sur les effets sur l'emploi dans l'Union européenne des investissements dans le rendement énergétique. Cette étude, visant à déterminer le potentiel de la création d'emplois que pourrait avoir l'augme...
La Commission européenne a accepté de financer une étude de grande envergure sur les effets sur l'emploi dans l'Union européenne des investissements dans le rendement énergétique. Cette étude, visant à déterminer le potentiel de la création d'emplois que pourrait avoir l'augmentation des investissements rentables dans le rendement énergétique, est l'un des contrats les plus importants jamais conclu dans le cadre du programme communautaire SAVE II en faveur de la promotion du rendement énergétique dans l'Union européenne.

Le projet, auquel participeront des agences de l'énergie, des instituts de recherche et des consultants actifs dans neuf Etats membres, a pour objectif de déterminer le nombre et le type d'emplois pouvant être crées par des investissements dans le rendement énergétique. A cette fin le projet:

- réalisera plusieurs études de cas sur des programmes d'investissement dans les économies d'énergie. Sur cette base, il déterminera le nombre d'emplois créés par des types spécifiques de programmes, les niveaux de qualification requis, et les types de personnes souhaitant se lancer dans ce genre de travail.
- évaluera les incidences plus larges des investissements dans le rendement énergétique au moyen de modèles d'analyse intrants-extrants.
- étudiera différents scénarios de politiques d'investissements en faisant appel à des modèles d'analyse d'équilibre général.
- comparera les résultats de différentes politiques en matière d'emploi et déterminera le nombre d'emplois résultant d'une augmentation des investissements dans les économies d'énergie.

Le projet aura une durée globale de 21 mois, la publication des résultats finaux étant prévue pour juillet 1999. Il sera coordonné par l'Association for the Conservation of Energy, dont le siège est à Londres.

Il s'agit d'une initiative capitale et opportune, tant du point de vue de l'emploi que de celui du rendement énergétique. L'amélioration du rendement énergétique est l'un des moyens les plus efficaces pour réduire les émissions de gaz carbonique et, partant, la menace de changement climatique. Il est admis depuis longtemps que les investissements dans le rendement énergétique permettent de réaliser des économies et d'améliorer la position concurrentielle de l'industrie. Les ménages tireront également profit sur le plan économique d'une consommation réduite d'énergie.


Source: Commission européenne, Service du Porte-Parole

Informations connexes