Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Télédétection pour la surveillance des forêts en Europe

Le Centre commun de recherche (CCR) de la Commission européenne a publié un appel d'offres pour la réalisation d'une étude de recherche et de développement dans le cadre du FMERS (Forest monitoring in Europe using remote sensing - Surveillance des forêts en Europe par télédétection), un projet d'application mis en oeuvre par le programme du Centre d'observation de la Terre (COT) du CCR.

Le FMERS a été lancé en tant que projet d'application COT dans le cadre du projet FIRS (Forest Information from Remote Sensing - Informations forestières obtenues au moyen de la télédétection). L'objectif de ces projets est de satisfaire aux exigences d'information au sein de la Commission européenne par l'utilisation des données de l'observation de la Terre, en vue d'apporter un complément aux informations déjà collectées au moyen de méthodes plus traditionnelles. Les résultats de cette étude permettront de soutenir les services CE de la DG VI.

La première phase du projet FMERS (FMERS-I) a débuté en septembre 1997. Cet appel d'offres représente la seconde phase du projet FMERS (FMERS-II). Le but principal de l'étude à exécuter est de déterminer dans quelle mesure il est possible d'utiliser les données existantes et les données nouvelles de la télédétection pour calculer la biomasse ligneuse en surface (et le volume des forêts boréales) des forêts européennes et autres surfaces boisées (OWL).

L'étude sera menée sur deux sites-témoins, une forêt et une autre surface boisée localisée dans la région méditerranéenne de l'Europe et l'autre dans la région boréale. Une analyse sera réalisée sur les performances du (des) modèle(s), en cas d'application à l'extérieur des sites pour lesquels des données de surface détaillées sont disponibles et pour lesquels des liens précis peuvent être définis.

Des méthodologies seront développées pour l'application des données optiques et, au cas où le candidat le jugerait approprié, des données en hyperfréquences, dans les trois limites de résolution spatiale suivantes:

- 1. très haute (inférieure à 10 m pixels)
- 2. haute (inférieure à 100 m pixels)
- 3. moyenne (entre 100 et 300 m pixels).

Le prestataire de services est tenu de présenter des estimations de la biomasse ligneuse en surface (et volume) et une base de données digitales illustrant la répartition spatiale ou géographique des estimations pour chaque limite de résolution et chaque site-témoin. Les résultats obtenus à partir de chaque modèle de détecteur seront comparés de manière quantitative et validés en utilisant des données de surface précises, de manière à illustrer les inconvénients et les avantages liés à l'utilisation de différents types de données pour évaluer la biomasse et le volume de la végétation en surface.

Informations connexes

Programmes