Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Nouveau directeur général à la tête du CCR

M. Herbert J. Allgeier vient d'être nommé directeur général du Centre commun de recherche de la Commission européenne (CCR) et est entré en fonction le 15 février 1998. Il prend la tête du CCR à un stade crucial de son développement, muni de l'expérience considérable qu'il a a...
M. Herbert J. Allgeier vient d'être nommé directeur général du Centre commun de recherche de la Commission européenne (CCR) et est entré en fonction le 15 février 1998. Il prend la tête du CCR à un stade crucial de son développement, muni de l'expérience considérable qu'il a acquise dans divers domaines de politique communautaire, ainsi que dans l'industrie.

Ayant obtenu un diplôme de génie mécanique à l'université technique de Munich, il passe le début de sa carrière dans l'industrie, avant d'entrer à Euratom. En 1976, il devient adjoint du directeur général à la direction générale de la Commission responsable de la science, de la recherche et du développement, à Bruxelles. Il gère alors la réorganisation du CCR au début des années 80 en tant qu'adjoint de son directeur général, avant d'entrer au cabinet de Karl-Heinz Narjes, membre de la Commission en charge de la recherche, où il restera de 1985 à 1987. Nommé à l'un des postes de directeur en 1987, il est chargé des programmes visant à stimuler la collaboration dans le domaine de la recherche ainsi que la mobilité des chercheurs, puis de programmes relatifs à la recherche sur l'énergie.

En 1994, il devient directeur de l'Institut de prospective technologique, dont il supervise l'installation à Séville, ainsi que la nouvelle orientation vers un rôle stratégique d'intelligence technologique en soutien des politiques de l'UE. Il quitte le poste de directeur des Technologies et services de communications avancées, responsable également de la task force Aéronautique et du groupe de coordination de l'espace, dans lequel il dépendait directement des commissaires Edith Cresson, Martin Bangemann et Neil Kinnock.


Source: Commission européenne, Centre commun de recherche

Informations connexes