Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Nanotechnologie en Europe: perceptions des experts et relations entre les domaines scientifiques

L'Institut de prospective technologique (IPT) a publié une étude consacrée à la "Nanotechnologie en Europe" qui fait un tour d'horizon des travaux effectués dans la nanotechnologie en Europe.

Les données de ce rapport sont dérivées d'un mini-sondage réalisé auprès de quelque ...
L'Institut de prospective technologique (IPT) a publié une étude consacrée à la "Nanotechnologie en Europe" qui fait un tour d'horizon des travaux effectués dans la nanotechnologie en Europe.

Les données de ce rapport sont dérivées d'un mini-sondage réalisé auprès de quelque 23 experts dans toute l'Europe. Il illustre le fait que, même si de nombreux scientifiques travaillent à l'échelle du nanomètre, leur perception reste toutefois qu'ils oeuvrent dans leur propre discipline scientifique. En outre, on constate qu'il n'existe aucun consensus pour savoir ce que le terme "nanotechnologie" couvre exactement. En règle générale, il semble que l'environnement de travail des scientifiques sondés ait eu davantage d'influence sur leur manière de définir la nanotechnologie dans un sens large, que leurs antécédents.

En ce qui concerne leurs relations avec les sous-domaines de la nanotechnologie, l'enquête révèle que la recherche actuelle est entreprise avec des combinaisons plutôt limitées de disciplines scientifiques. Par ailleurs, une ligne de démarcation très nette semble exister entre les matières inorganiques et les matières organiques. Une partie du problème peut s'expliquer par le manque de pluridisciplinarité dans le cycle d'enseignement supérieur, même si l'on s'accorde à dire que cette situation est en train de changer progressivement.

Le rapport présente un certain nombre d'opinions concernant l'évolution future de la nanotechnologie en Europe. De nombreuses personnes interrogées souhaiteraient voir un soutien plus prononcé, au niveau européen, en faveur d'une recherche interdisciplinaire en matière de nanotechnologie. Ces mesures de soutien devraient porter à la fois sur la recherche fondamentale et la recherche appliquée, et devraient assurer la promotion de la coordination et de la mise en réseau parmi les spécialistes de la nanotechnologie en Europe.


Source: Commission européenne, DG XIII