Skip to main content

Industrial Production of Stable Fibroblast Growth Factors for Regenerative Medicine and Related Research Areas

Article Category

Article available in the folowing languages:

Améliorer l’utilisation des produits à base de facteurs de croissance fibroblastique destinés à des applications thérapeutiques

Le projet FGFSTAB, financé par l’UE, a produit des facteurs de croissance fibroblastique solides dotés de la stabilité opérationnelle élevée nécessaire à leur utilisation en médecine régénérative.

Santé

Dans une bonne partie du monde développé, les populations sont de plus en plus âgées, plus obèses et plus susceptibles de développer des maladies chroniques telles que le diabète. Par conséquent, le marché mondial des soins des plaies évolue rapidement, avec des produits innovants à base de facteurs de croissance fibroblastique (FGF) impulsant le domaine de la médecine régénérative. Les FGF sont une famille de protéines de signalisation cellulaire qui s’avèrent essentielles au développement embryonnaire et au maintien de l’homéostasie tissulaire. En milieu clinique, ils sont utilisés pour favoriser l’angiogenèse et la cicatrisation des plaies, et ils sont susceptibles de ralentir le vieillissement. Toutefois, malgré leur valeur clinique, les applications des FGF sont limitées en raison de la faible stabilité thermique des protéines naturelles, ce qui signifie qu’elles sont souvent éliminées par l’organisme en quelques heures, voire quelques minutes. Les FGF doivent donc être administrées fréquemment, ce qui augmente le risque d’effets indésirables et diminue la rentabilité de la thérapie protéique. En répondant à la faible stabilité des FGF sélectionnés, le projet FGFSTAB travaille à accroître leur utilisation commerciale dans un contexte thérapeutique. «L’objectif principal du projet est de développer et de produire des FGF solides, dotés d’une stabilité opérationnelle suffisamment élevée pour la médecine régénérative», explique Mme Veronika Stepankova, coordinatrice du projet FGFSTAB. Le développement de deux molécules innovantes À l’aide de la plateforme interne de stabilisation de protéines assistée par ordinateur d’Enantis, partenaire principal du projet, les chercheurs sont parvenus à stabiliser trois protéines FGF sélectionnées. Cette réussite a entraîné le développement de deux molécules innovantes présentant une stabilité structurelle plus élevée à des températures élevées, une résistance accrue contre la dégradation protéolytique et une demi-vie considérablement prolongée après un prétraitement à des températures élevées, par rapport aux protéines natives correspondantes. L’une de ces molécules FGF stabilisées (FGF2-STAB) a ensuite été évaluée avec succès en utilisant un modèle animal de plaies diabétiques. Les tests d’efficacité et d’innocuité in vivo du FGF2-STAB, menés sur un modèle de rat diabétique, ont clairement prouvé l’impact positif de la molécule sur le processus de cicatrisation des plaies, par rapport aux témoins. Plus précisément, le FGF2-STAB a augmenté la prolifération et l’angiogenèse des cellules, tout en diminuant l’inflammation. «Le test préclinique que nous avons mené a révélé une prolongation de la demi-vie du FGF2-STAB dans les plaies, sans aucun signe de compromettre l’activité biologique ou de provoquer une infection de la plaie», explique Mme Stepankova. «Ces résultats représentent une étape importante dans le processus de mise en place de tests précliniques complexes d’innocuité, nécessaires pour obtenir l’approbation du FGF2-STAB afin d’être utilisé dans des essais cliniques chez l’homme.» Destiné à intégrer le marché mondial Conséquence directe du projet FGFSTAB, Enantis a étendu et renforcé considérablement ses capacités, son efficacité et sa compétitivité. En septembre 2018, l’entreprise a signé un accord important de distribution avec l’une des principales entreprises du secteur des sciences de la vie. «Cette entreprise n’est pas seulement un acteur clé à l’échelle mondiale dans le domaine de la recherche sur les cellules souches, il s’agit également d’un des principaux fournisseurs mondiaux de réactifs pour la recherche et la culture de cellules souches», explique Mme Stepankova. «Cet accord de distribution permet à Enantis d’intégrer le marché mondial de la recherche sur les cellules souches avec sa première molécule stabilisée, le FGF2-STAB.» Les molécules développées dans le cadre du projet étant destinées à être utilisées dans des essais cliniques, en vue d’une commercialisation, Enantis a renforcé son équipe en ajoutant neuf nouveaux postes. Son équipe de R&D a également été formée à un vaste éventail de nouvelles techniques de laboratoire, et l’entreprise a entamé une coopération importante sur le plan stratégique avec trois institutions universitaires et quatre entreprises.

Mots‑clés

FGFSTAB, Enantis, facteur de croissance fibroblastique (FGF), soins des plaies, médecine régénérative, recherche sur les cellules souches, thérapie protéique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application