Skip to main content

Smart and sensing robotic system for endovascular interventions with haptic feedback

Article Category

Article available in the folowing languages:

Le cathéter robotisé avec un sens de la chirurgie vasculaire

Les médecins et les patients seront entre de bonnes mains grâce à un système de rétroaction haptique pour laparoscopie.

Santé

La chirurgie vasculaire peut présenter des risques, et pas uniquement pour le patient. Les chirurgiens utilisent des équipements à rayons X pour guider les cathéters fins dans les artères des patients, ce qui les expose à des niveaux de radiation significatifs. «Si vous vous intéressez à l’histoire, de nombreux pionniers dans ce domaine, qui ont repoussé les limites, sont morts d’un cancer», indique Tomas Baltrūnas, chirurgien vasculaire à l’hôpital universitaire de Vilnius, en Lituanie, et responsable du projet HAPGuide. Alors que les patients subiront ces interventions une ou deux fois au cours de leurs vies, les chirurgiens pratiquent plusieurs opérations par jour. Même si des mesures ont été prises pour réduire l’exposition des chirurgiens, il ajoute: «Au bout du compte, le médecin n’est jamais très loin d’une machine à rayons X et il reçoit toute cette radiation nocive.» L’utilisation de techniques de téléchirurgie permettrait de réduire cette exposition. «Tout le monde les appelle des robots, car ça paraît plus sophistiqué et ça sonne mieux», indique M. Baltrūnas. «En réalité, ils reproduisent simplement les mouvements du chirurgien.» Cet arrangement signifie également que les chirurgiens peuvent travailler sans avoir à porter un lourd tablier de plomb, qui peut s’avérer contraignant et inconfortable. Toutefois, les équipements de téléchirurgie fonctionnent généralement à l’aide d’un contrôleur de jeux vidéo et d’un système de rétroaction visuelle, ce qui dépossède le chirurgien de son sens du toucher affiné. «Vous perdez toutes ces compétences que vous avez passé des milliers d’heures à développer», indique M. Baltrūnas. Pour y remédier, il a lancé Innovative Medicine, une jeune entreprise qui rassemble une équipe pluridisciplinaire expérimentée dans les domaines de la médecine, de la robotique, de la conception et la commercialisation de produits et du développement commercial. Leur objectif consiste à créer un équipement de télémédecine vasculaire doté d’une rétroaction haptique, dénommé HAPGuide. «Nous donnons l’opportunité aux médecins d’opérer comme ils ont été formés à le faire», ajoute‑t‑il. Une cassette à usage unique et contenant un cathéter spécialisé conditionné avec des capteurs de pression se trouve au cœur de HAPGuide. Ces capteurs relaient les forces exercées sur la sonde au chirurgien qui commande cet équipement à distance, l’aidant ainsi à se repérer dans le système vasculaire. Ce système est compatible avec les instruments endovasculaires standards, ce qui élimine le besoin de cathéters exclusifs onéreux. Outre la sonde spécialisée, le pack HAPGuide inclut un équipement d’orientation, un logiciel de formation et un service de maintenance annuel. Chaque année, plus de 5,5 millions de laparoscopies sont réalisées dans l’UE et aux États‑Unis pour traiter des affections telles que l’athérosclérose. Cela représente une opportunité de marché pour HAPGuide qui s’élève à 4 milliards d’euros, en plus de la possibilité d’utiliser cet équipement dans d’autres domaines de la médecine, tels que la chirurgie du cerveau. M. Baltrūnas indique que HAPGuide est toujours en cours de développement, et qu’il obtiendra probablement sa certification d’ici environ deux ans. À l’avenir, il espère développer l’utilisation de cet équipement en télémédecine et lui créer des fonctions partiellement automatisées par le biais de l’apprentissage automatique. «Je travaille encore beaucoup comme chirurgien vasculaire», indique M. Baltrūnas. «L’idée consiste à travailler dans ce domaine et à ressentir ce dont les médecins ont le plus besoin, pas pour créer un outil ou un jouet sophistiqué, mais pour combler les lacunes là où un besoin se fait ressentir.»

Mots‑clés

HAPGuide, laparoscopie, chirurgie, robotisé, radiation, haptique, rétroaction, cathéter, athérosclérose

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application