Skip to main content

Restoration of tropical peatland to promote sustainable use of renewable natural resources

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des mesures de sauvetage pour les tourbières tropicales.

Bien qu'elles représentent moins de 1% de la surface terrestre, les tourbières tropicales contiennent 3% du carbone du sol mondial et accueillent des espèces en danger comme l'orang-outang. Un financement de l'UE contribue à sauver et réhabiliter ces précieux écosystèmes.

Changement climatique et Environnement

Les tourbières tropicales intactes sont d'importants puits de carbone. Leur destruction ou déstabilisation due aux changements provoqués par l'homme et le climat réduisent leur capacité à stocker le carbone et contribuent à augmenter les émissions de gaz à effet de serre. De plus, lorsque la forêt est détruite et le puits asséché, la tourbière s'oxyde en surface et perd rapidement son CO2. La diminution progressive de la surface des tourbières entraîne des inondations localisées et participe à l'aggravation du changement climatique à l'échelle mondiale. Autrefois, le développement de tourbières en Asie du Sud-est concernait uniquement des tourbières superficielles près des côtes, dues à la présence de petits agriculteurs. Pendant les années 90, l'utilisation des tourbières tropicales a changé et de vastes zones intérieures ont été utilisées principalement pour les plantations de palmiers à huiles et bois à pâte. Pour compliquer le tout, les activités illégales d'abattage de bois ont augmenté dans les forêts marécageuses des tourbières tropicales. Pour remédier aux changements et problèmes d'émissions de carbone, de gestion de l'eau, de biodiversité et de pauvreté, l'UE a financé un important projet impliquant 14 partenaires d'Asie et d'Europe. Le projet Restorpeat («Restoration of tropical peatland to promote sustainable use of renewable natural resources») avait aussi pour objectif de réhabiliter les tourbières tropicales et leurs forêts marécageuses. Les résultats et les recommandations du projet Restorpeat portaient sur la réhabilitation des ressources écologiques et naturelles, l'intégrité hydrologique et l'impact sur le cycle du carbone. L'un des thèmes importants abordés était aussi l'immense quantité de CO2 dégagée par les feux de tourbière avant le changement d'utilisation des sols. L'accent a été mis sur les problèmes sociaux et économiques, notamment sur une aide durable aux moyens de subsistance des populations locales. Les résultats du projet Restorpeat ont été diffusés dans un recueil de 29 articles abordant des problèmes très divers allant du rétablissement des fonctions écologiques aux aspects gouvernementaux de la réhabilitation. Les informations ont été distribuées à toutes les parties prenantes, y compris aux agences de financement du développement, aux entités régionales et locales, aux exploitants agricoles et à la communauté scientifique.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application