Skip to main content

Marine Ecosystem Evolution in a Changing Environment

Article Category

Article available in the folowing languages:

L'évolution de l'environnement marin en Europe

Les écosystèmes marins subissent des changements dynamiques face à la pression croissante que leur imposent les activités humaines et le changement climatique. Une initiative financée par l'UE a étudié les écosystèmes marins d'Europe et développé de nouveaux outils pour les évaluer.

Changement climatique et Environnement

Le projet 'Marine ecosystem evolution in a changing environment' (MEECE) a été lancé dans le but d'améliorer les connaissances en matière d'écosystèmes marins et d'évaluer le bon état écologique (BEE) des mers européennes. Les informations obtenues ont été intégrées dans la directive-cadre «Stratégie pour le milieu marin» (MSFD), qui impose aux États membres de l'UE d'élaborer des stratégies afin d'atteindre un environnement marin sain. Les partenaires du projet ont recueilli des données sur les processus clés, ont mené des expériences, ont développé des modèles informatiques et ont exploré un éventail de scénarios. Les chercheurs ont également réuni un grand ensemble de données sur le débit des rivières européennes et non européennes et intégré ces informations à d'autres projets européens et mondiaux. La méta-base de données pour les facteurs écosystémiques contenait des informations sur le climat et l'acidification des océans, la pollution, la pêche, les espèces envahissantes et les taux métaboliques du plancton. Les chercheurs ont constaté que les systèmes océaniques sont de plus en plus soumis au stress des changements d'origine anthropiques de leurs environnements physiques, chimiques et biologiques, ce qui entraîne des changements dans la productivité du phytoplancton. Les autres problèmes comprennent l'acidification des océans, la pollution, la prolifération d'algues nuisibles en raison de l'approvisionnement excessif en éléments nutritifs (l'eutrophisation) ainsi que l'effet des espèces envahissantes sur la biodiversité. La pêche commerciale peut affecter le milieu marin en perturbant et en endommageant les habitats ainsi que par l'élimination sélective des espèces, entraînant une restructuration de la chaîne alimentaire. Les scientifiques ont donc utilisé une gamme de modèles pour étudier les stocks de poissons. Ces derniers associaient les éléments hydrodynamiques, les nutriments-phytoplanctons-zooplanctons et les organismes de niveau trophique supérieur dans un cadre de modélisation unique. Des modèles sont en cours de développement pour explorer davantage les effets descendants de la pêche, y compris son impact sur le bas de la chaîne alimentaire. Le projet a développé un certain nombre d'outils en ligne pour aider à diffuser ses résultats. Le modèle Atlas fournit aux utilisateurs intéressés et aux visiteurs du site les résultats des modèles et des simulations produites par la communauté scientifique MEECE. L'initiative IndiSeas est un effort de collaboration réunissant plusieurs instituts participant au projet MEECE, qui fournit des indicateurs en ligne de l'état des 34 écosystèmes marins partout dans le monde. Grâce au projet MEECE, les scientifiques comprennent désormais mieux la façon don’t évolueront les écosystèmes marins dans le contexte du changement climatique et des activités humaines. Ces connaissances contribueront à leur tour à protéger l'environnement marin.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application