Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Cette étude consiste à mettre en oeuvre des moyens visant une meilleure maîtrise énergétique et métallurgique du four à arcs. L'amélioration du transfert énergétique de l'arc du métal sur bain plat par l'utilisation d'un laitier moussant a été mise au point. Une étude des phénomènes de reduction ou d'oxydation du laitier par cette technique a été menée. La minimisation des pertes énergétiques par les fumées a été étudiée. On a pu montrer le rôle thermique néfaste des entrées d'air dont le volume représente jusqu'aux trois quart du volume des fumées et qui sont par ailleurs responsables d'une partie de l'oxydation de la charge. Un ajustement des quantités de carbone enfournées aux quantités d'oxygène insufflées permettait de minimiser l'énergie des fumées tout en limitant l'oxydation du laitier. Les pertes énergétiques et métalliques par le laitier ont été étudiées par des considérations d'équilibre entre les phases laitier, acier et atmosphère du four. On a pu en déduire une méthode de gestion du laitier optimale pour l'élaboration des teneurs en carbone de l'ordre de 0,06 % rencontrées sur les fours étudiés.

Informations supplémentaires

Auteurs: DESTANNES P, Institut de Recherches de la Sidérurgie Française, Saint-Germain-en-Laye (FR)
Références bibliographiques: EUR 13476 FR (1991) 55 pp., FS, ECU 6.25
Disponibilité: (2)
ISBN: ISBN 92-826-2560-5