Skip to main content

Fast-Tracking Pathology via Automated Image Analysis and High-Performance Computing: Application to Prostate Cancer Diagnostics

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un diagnostic rapide du cancer de la prostate

Le classement de Gleeson représente actuellement le meilleur marqueur de l'agressivité du cancer de la prostate mais il repose sur des biopsies récurrentes pour confirmer le diagnostic. Pour surmonter les limitations de l'histopathologie de routine, des chercheurs européens ont développé des outils d'analyse des images numériques automatisés pour une solution plus rapide.

Santé

Le diagnostic du cancer de la prostate repose historiquement sur l'antigène prostatique spécifique (APS), mais les preuves indiquent que l'APS est associé à un traitement excessif. Par conséquent, il ne peut pas être utilisé de manière fiable pour discriminer les tumeurs potentiellement mortelles de maladies indolentes (non agressives). L'histopathologie peut également être utilisée pour diagnostiquer le cancer de la prostate, mais il s'agit d'une technique de faible débit, exigeante en main-d'œuvre, qui implique un classement manuel des lames de tissu. Un pathologiste effectue habituellement un examen microscopique du tissu prostatique et des composants cellulaires pour classer le niveau de progression de la maladie. Récemment, tant dans les secteurs académiques qu'industriels, des bibliothèques d'images contenant des images numériques des lames de tissu de la prostate et des scores de pathologiste ont été créées. La rationalisation de ce processus nécessite des outils d'extraction et d'intégration des données. Dans ce but, le projet FAST-PATH (Fast-tracking pathology via automated image analysis and high-performance computing: Application to prostate cancer diagnostics), financé par l'UE, visait à développer de nouvelles technologies d'imagerie des tissus. Les partenaires industriels de FAST-PATH ont validé les nouveaux algorithmes d'imagerie des biomarqueurs de la prostate et des techniques de recherche d'image qui pourraient être utilisés pour le diagnostic du cancer de la prostate. Des améliorations importantes et des améliorations du logiciel d'analyse d'images numériques propriétaires a conduit à la quantification des biomarqueurs du cancer de la prostate spécifiques exprimés dans le noyau, la membrane et le cytoplasme des cellules. Cet outil d'immunocytochimie quantitative, utilisé avec l'imagerie tissulaire assistée par ordinateur, a facilité l'analyse diagnostique de haut débit des biopsies de la prostate. En outre, une des petites et moyennes entreprises de FAST-PATH a commercialisé un produit basé sur le web appelé TissueMark qui permettait l'automatisation et intégrait la pathologie numérique dans l'évaluation de routine des échantillons de tissus. TissueMark a remporté le prix européen Frost & Sullivan en 2014 pour l'innovation de nouveaux produits. Collectivement, les outils numériques automatisés FAST-PATH représentent une amélioration significative des méthodes existantes. Leur mise en œuvre dans le dépistage systématique de l'histopathologie devrait accélérer et standardiser les processus de diagnostic.

Mots‑clés

Cancer, diagnostic, cancer de la prostate, histopathologie, diagnostic, imagerie, biomarqueur

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application