Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les conversations moléculaires pendant l'établissement et la persistance des associations symbiotiques

Les scientifiques ont découvert les mécanismes moléculaires et biochimiques derrière la manière dont les hôtes animaux répondent au signalement de bactéries pour sélectionner et conserver les bactéries.
Les conversations moléculaires pendant l'établissement et la persistance des associations symbiotiques
Les relations symbiotiques bénéfiques entre les organismes et les bactéries sont maintenant connues pour jouer des rôles clés dans les processus humains comme l'immunité et la digestion. Ce que l'on connaît moins, toutefois, c'est la manière dont ces associations sont établies et maintenues et les conséquences de ces interactions sur l'évolution des deux partenaires.

Le projet SYMBIOX («Role of the oxidative environment in the stability of symbiotic associations»), financé par l'UE, a étudié cela en comparant les relations bactériennes chez les calmars et les insectes. Plus spécifiquement, le projet a étudié comment les réactions d'oxygène affectent les associations symbiotiques en lien avec l'immunité, le développement et le métabolisme.

Les chercheurs ont caractérisé une protéine fixant l'oxygène, l'hémocyanine, qui joue un rôle dans la sélection de bactéries spécifiques du plancton pour entrer dans l'hôte. Ils ont également étudié comment les perturbations de l'environnement oxydant, induites par les bactéries, peuvent affecter la physiologie de l'hôte et les relations symbiotiques entre les partenaires.

De manière générale, le projet a montré que l'environnement oxydant est la clé de l'évolution des relations symbiotiques. Les scientifiques ont découvert que l'hôte et les bactéries peuvent affecter l'environnement oxydant qui joue un rôle de médiateur de la communication entre les partenaires. La régulation de l'environnement oxydant est donc impliquée pendant l'établissement, le maintien et la rupture des associations symbiotiques et elle influence l'évolution et la stabilité des associations symbiotiques.

Ces recherches pourraient avoir des applications dans la médecine et l'agriculture, car elles pourraient donner des informations sur les mécanismes universels impliqués dans le contrôle des pathogènes, et leurs conséquences sur la réponse humaine aux infections ou sur les stratégies de contrôle des insectes et animaux nuisibles.

Informations connexes

Mots-clés

Bactéries, environnement oxydant, associations symbiotiques, calmar, insectes