Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un logiciel pour les véhicules sans conducteur

Une équipe de chercheurs financée par l'UE a développé un logiciel pour contrôler et coordonner des véhicules autonomes. Ces modules permettent à des groupes de véhicules de communiquer avec une station centrale, facilitant la circulation et le respect des distances de sécurité.
Un logiciel pour les véhicules sans conducteur
Les véhicules autonomes (sans conducteur) ont été proposés comme solution aux embouteillages et aux accidents. Mais il leur faut avant tout des systèmes efficaces de prise de décision et de contrôle logiciel.

Le projet DBCAR («Decisions and behaviors for cognitive automobiles research»), financé par l'UE, visait un système permettant à des groupes de véhicules de coordonner leurs trajectoires. Le but de cette coordination étant de respecter les distances de sécurité et de faciliter la circulation. Le projet a été actif de mai 2012 à mai 2014.

L'équipe a commencé par une étude approfondie de la littérature sur la coordination des trajectoires des véhicules. À partir des résultats de cette étude, les chercheurs ont choisi la solution de coordination par un agent central. Ils ont alors développé le logiciel de coordination pour l'agent, ainsi que deux modules logiciels pour interagir avec le logiciel de contrôle de chaque véhicule. L'un des modules collecte des informations depuis la base de données du véhicule, et les envoie à l'agent central. L'autre reçoit les trajectoires calculées par l'agent central et supplante les sorties normales du contrôleur du véhicule.

À partir des informations venant de tous les véhicules autonomes dans une zone donnée, le logiciel de DBCAR calcule des trajectoires coopératives et envoie à chaque véhicule celle qui lui correspond. Les tests ont d'abord été effectués sur la coopération de deux véhicules, puis ont été modifiés pour accepter un nombre quelconque.

Les travaux ont conclu qu'il n'était pas possible d'explorer toutes les combinaisons possibles et qu'il fallait utiliser d'autres méthodes, de recherche optimale. Les tests ont montré que la méthode d'optimisation d'essaims de particules était utilisable, et qu'elle pouvait être élargie assez simplement pour contrôler de nombreux véhicules.

Le projet DBCAR a conçu des méthodes pour contrôler simultanément plusieurs véhicules aux intersections et pour d'autres obstacles, augmentant la sécurité tout en maintenant les distances de sécurité. D'une manière plus large, les méthodes permettent d'économiser du carburant et d'accélérer les trajets.

Informations connexes

Mots-clés

Véhicules autonomes, logiciel de contrôle, automobiles cognitives, recherche en automobile, coordination des trajectoires.