Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

AMI4BLISK — Résultat en bref

Project ID: 296541
Financé au titre de: FP7-JTI
Pays: Allemagne
Domaine: Industrie

L'inspection automatique des disques à aubes monobloc

De nos jours, les pièces des moteurs d'avions sont fabriquées dans plusieurs pays, il faut donc les inspecter de manière unifiée. Des chercheurs financés par l'UE estiment que le meilleur moyen d'y arriver est d'automatiser le processus.
L'inspection automatique des disques à aubes monobloc
Les moteurs d'avions sont de plus en plus complexes, il est donc toujours plus critique de déterminer la fiabilité de composants clés comme les disques à aubes (ou 'blisk') des turbines. Pour ces disques, les normes de qualité et de sécurité sont très exigeantes, aussi des spécialistes passent des heures à les vérifier. La fissure la plus infime peut en effet diminuer la fiabilité et la résistance d'une pièce.

Les défauts découverts sont mesurés à l'échelle du micromètre, pour obtenir une description quantitative. L'usage de systèmes optiques de mesure assure des données exactes sur les défauts de surface. Cependant, des systèmes de mesure par contact conviennent mieux aux inspections de par leur résolution moindre. Par conséquent, l'inspection et la mesure précise des blisks sont faites séparément.

À l'avenir, toutes les étapes seront faites avec un seul système, mis au point par le projet AMI4BLISK (Automated geometrical measurement and visual inspection for blisks), financé par l'UE. Ce système mesure la forme du blisk, et recherche automatiquement les défauts. L'évaluation du disque sera ainsi bien plus fiable qu'actuellement, et apportera des avantages techniques et économiques à l'industrie aérospatiale.

Cette nouvelle solution automatisant la mesure et l'inspection visuelle des blisks se compose de deux machines de mesure 3D équipées de capteurs optiques. Une sonde entre en contact avec le blisk en plusieurs centaines de points, déterminant sa forme et les propriétés de sa surface. Un système robotisé transporte alors le blisk jusqu'à la seconde machine de mesure, qui contient un système d'inspection visuelle. Il est équipé de plusieurs caméras et unités d'éclairage, pour détecter les éraflures, écailles et autres défauts.

Un logiciel de traitement d'images collecte dans une liste des informations sur le type et la position de chaque défaut. Ces données servent à classer les défauts détectés, puis à piloter des capteurs optiques qui vont les inspecter plus en détail, jusqu'à l'échelle du micromètre.

La solution innovante du projet AMI4BLISK devrait permettre à l'industrie aérospatiale européenne de réduire les écarts de tolérance et de rester en tête de la concurrence.

Informations connexes

Mots-clés

Disque à aubes monobloc, moteurs d'avions, AMI4BLISK, inspection visuelle, machines à mesurer en 3D