Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les innovations technologiques et la performance de la Formule 1

Une équipe de l'UE a étudié l'industrie de la course en Formule 1 afin d'identifier un profil général pour les domaines de compétition technologique. Dans un environnement difficile, les compagnies maximisent leur performance par une innovation dite progressive alors que dans un environnement stable, elles se tournent vers un processus d'innovation radical qui débouche sur une performance optimale.
Les innovations technologiques et la performance de la Formule 1
L'industrie des courses automobiles de Formule 1 survit dans un environnement de concurrence intense et de bénéfices potentiellement élevés basés sur l'innovation technologique. Ainsi, l'étude de cette industrie pourrait générer un modèle applicable pour d'autres industries basées également sur l'innovation technologique.

Grâce aux fonds de l'Union européenne, le projet AJ86RH5GYM («Driving innovation. Determinants of performance in the Formula One racing industry») a pu étudier les facteurs déterminant une performance supérieure dans un environnement très compétitif. Cette analyse s'appuie sur près de 30 ans et parfois 60 ans de données concernant les modifications de la règlementation, l'innovation des entreprises, la mobilité inter-entreprises et l'impact des alliances. Le projet a été financé par le septième programme-cadre (7e PC) sous l'égide de l'Action Marie Curie qui favorise le développement professionnel des chercheurs. Le projet a débuté en juillet 2012 pour une durée de deux ans.

L'étude a conclu qu'en présence d'environnements modérément changeants, les bénéfices seront maximisés par une approche progressive de l'innovation technologique. Par contre, dans un environnement difficile, c'est l'innovation radicale qui paiera. Deux hypothèses permettent de comprendre ces résultats. Lorsque la régulation oblige les équipes à redessiner leur automobile, les composants supplémentaires peuvent déboucher sur une architecture transitoire déséquilibrée qui affectera la performance d'ensemble. D'un autre côté, les managers pressés par des contraintes de temps peuvent ne pas porter l'attention et les ressources cognitives nécessaires pour résoudre les problèmes générés par l'ajout de nouveaux composants à un produit déjà équilibré.

Les partenaires du projet ont développé leurs connaissances ainsi que leurs compétences pratiques ou de recherche en participant à de nombreuses sessions de formation et conférences.

Ces travaux ont débouché sur cinq articles dont deux publiés dans de prestigieuses revues universitaires: «Organization Science» et «Industrial & Corporate Change». L'équipe du projet a donné un total de 12 présentations lors de conférences internationales ainsi que 13 autres pendant des séminaires en tant qu'invité. Six articles de presse ont par ailleurs été publiés sur le sujet. Ces travaux ont été sélectionnés près de 250 fois dans la presse internationale et ont été finalistes pour le prix de la communication scientifique Marie Curie Sklodowska en 2014.

Le projet AJ86RH5GYM a également contribué à la politique de gestion des entreprises en illustrant le lien entre la Formule 1 et d'autres industries innovantes de haute technologie. Le projet a bien sûr contribué au développement de compétences de recherche. Pour de plus amples détails, vous pouvez regarder la vidéo du projet.

Informations connexes

Mots-clés

Formule 1, innovation technologique, moteur d'innovation, déterminants de la performance