Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

De nouveaux services climatiques pour prendre des décisions éclairées

Des chercheurs financés par l'UE ont collaboré avec des parties prenantes pour développer des prototypes de services climatiques destinés aux utilisateurs exploitant les informations sur le changement climatique.
De nouveaux services climatiques pour prendre des décisions éclairées
Pour traiter la réalité du changement climatique, l'Europe doit trouver un équilibre entre la nécessité d'améliorer la résilience aux dangers hydrométéorologiques et la capacité à gérer les risques et les perspectives liés à la variabilité et au changement climatiques. Pour cela il faut: une meilleure compréhension du climat et des besoins des utilisateurs; une plus grande capacité à prévoir le changement climatique pour toutes les échelles de temps; et des services climatiques de meilleure qualité, plus accessibles et utiles (par exemple, la fourniture d'informations climatiques pour appuyer les prises de décision).

Ces défis ont été reconnus par les gouvernements, les scientifiques et les décideurs de monde entier, ce qui a conduit à la création du Cadre mondial pour les services climatologiques. Dans ce cadre, de nombreux pays ont développé et fourni des services climatiques visant à mieux répondre aux besoins de la société. Cependant, pour répondre efficacement aux besoins des utilisateurs, ces services doivent être basés sur des informations scientifiquement crédibles et résulter d'un engagement de l'utilisateur et du fournisseur.

En Europe, le projet EUPORIAS, financé par l'UE, a été lancé pour développer des prototypes de services climatiques opérant sur une échelle de temps saisonnière à décennale. «La vision d'EUPORIAS était de développer des services climatiques et de démontrer leur intérêt pour étayer les prises de décision, stimulant ainsi la demande du marché et améliorant la résilience de la société face à la variabilité et au changement climatiques», déclare Chris Hewitt du Bureau météorologique du Royaume Uni, coordinateur du projet.

Engager les utilisateurs

Pour une utilisation plus efficace des prévisions climatiques, les chercheurs d'EUPORIAS ont travaillé avec les parties prenantes afin de déterminer les besoins spécifiques de ceux qui utilisent les informations sur le changement climatique. Le projet a développé de nouveaux outils et technologies à la fois pour exploiter les informations sur le climat et pour collaborer avec les utilisateurs. «Les précédentes analyses dans ce domaine tendaient à privilégier les projections sur des échelles à plus long terme et on savait peu de choses sur ceux qui utilisent des informations sur le court terme et sur la manière dont ils les utilisent», déclare M. Hewitt.

Pendant cette étape, un thème important a rapidement émergé: le besoin de réduire l'écart entre la façon dont sont fournies les informations sur le climat et les formats demandés par les utilisateurs. Par exemple, un scénario courant est celui d'utilisateurs travaillant avec des prévisions imparfaites. Dans ce contexte, les chercheurs d'EUPORIAS ont développé six prototypes de services climatiques sur une échelle saisonnière, tout en fournissant des outils standard pour étalonner, réduire, corriger les biais et visualiser les capacités des prévisions climatiques.

Un autre objectif du projet était de permettre aux utilisateurs de mieux comprendre leur vulnérabilité face aux diverses conditions climatiques et de les préparer à compenser ces faiblesses en utilisant les prévisions climatiques. «Nous avons cherché des méthodes pour transformer des données de prévision saisonnière en informations utiles permettant de prendre des décisions éclairées», explique M. Hewitt. Ces méthodes comprenaient la transformation de variables brutes en indices pertinents pour les utilisateurs, grâce à un post-traitement statistique et à l'utilisation de modèles d'impact, ainsi que des modèles climatiques régionaux.

Un legs durable

Les travaux d'EUPORIA contribuent à réduire les risques et les coûts associés à la réponse à un changement climatique. Les entreprises, gouvernements, ONG et la société en général sont ainsi mieux à même de gérer les risques et perspectives résultant du changement climatique. «En établissant un engagement entre les différents acteurs, afin d'améliorer la communication, la compréhension mutuelle et le co-développement de prototypes, notre recherche a pu à améliorer l'interface entre les fournisseurs de services climatiques et les décideurs», déclare M. Hewitt. «EUPORIAS a ainsi pu concrétiser certains des concepts proposés par le Cadre mondial pour les services climatologiques.»

Le projet est maintenant achevé, mais son héritage se perpétue par le biais de nouvelles collaborations, des résultats de recherche publiés dans des publications à comité de lecture, des prototypes (dont certains sont encore en développement) et d'un dialogue durable entre certains développeurs de services climatiques et des utilisateurs. «Non seulement cet héritage bénéficie à d'autres projets et activités financés par l'UE, mais il conduira également à un dialogue renforcé entre les utilisateurs et les fournisseurs de services climatiques», conclut M. Hewitt.

Informations connexes

Mots-clés

EUPORIAS, changement climatique, Accord de Paris, prévisions climatiques, prévision du climat, services climatiques, réchauffement mondial, Europe