Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une nano-collaboration entre l'UE et la Chine

Une équipe sino-européenne étudie les nanotechnologies. Avec plus de 30 mois-homme de visites d'échanges, l'équipe a étudié de nouvelles méthodes de manipulation, d'assemblage et de fabrication à l'échelle nanométrique, des pinces interférométriques optiques, la manipulation de nanoparticules, et le potentiel des figures d'interférence laser.
Une nano-collaboration entre l'UE et la Chine
Les organismes de recherche d'Europe veulent souvent développer des relations avec leurs homologues chinois, dans certains domaines clés. C'est par exemple le cas des nanotechnologies.

Le projet ECNANOMAN («European and Chinese platform for nano handling, assembly and manufacturing»), financé par l'UE, visait à établir de telles relations à long terme dans la recherche en nanotechnologies. Pour cela, il comptait organiser une série de visites d'échange.

Le projet sur trois ans s'est intéressé aux techniques de nano-manipulation, d'assemblage et de fabrication. Elles ont de vastes applications potentielles, par exemple en nano-médecine, écologie, nano-électronique et photonique. Le projet ECNANOMAN a été actif de mi-2011 à mi-2014 et comprenait neuf partenaires, quatre d'Europe et cinq de Chine.

Il a organisé 30 mois-homme de visites de recherche. L'équipe a étudié de nouvelles méthodes de nano-manipulation, d'assemblage et de fabrication, des pinces interférométriques optiques, et un système de manipulation de nano et micro particules. Les travaux ont aussi porté sur la possibilité de manipuler les particules à l'aide de figures d'interférence entre plusieurs faisceaux laser. Les chercheurs ont conçu et testé un système robotisé mixte de nano-manipulation. Enfin, ils ont mis au point un système de manipulation et de nano-imagerie, à deux pointes.

Les travaux du projet ont conduit à sept publications dans des revues et à quatre brevets. Ils ont été présentés lors de plusieurs conférences.

ECNANOMAN a contribué à établir des relations de recherche avec des partenaires chinois. Il a impliqué de nombreuses visites de travail, pendant lesquelles les chercheurs ont étudié les utilisations des nanotechnologies.

Informations connexes

Mots-clés

Nanotechnologies, pince interférométrique optique, nanoparticules, interférence laser, nano-manipulation