Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le pancréas biosynthétique

La disponibilité d'une solution thérapeutique permanente bénéficierait à des millions de diabétiques dans le monde. Un projet européen a développé un pancréas bioartificiel avec des résultats très prometteurs.
Le pancréas biosynthétique
Actuellement, la gestion du diabète repose sur un contrôle de l'alimentation et l'insulinothérapie, qui exige une surveillance constante du taux de glucose. Il serait préférable de pouvoir contrôler le diabète de manière physiologique, sans exiger un apport extérieur d'insuline et une surveillance constante de la glycémie.

MAILPAN (Macroencapsulation of pancreatic islets) est un prototype d'appareil constitué d'un pancréas bioartificiel utilisant une encapsulation avec des membranes artificielles pour assurer un isolement immunitaire efficace de cellules sécrétrices d'insuline. Les membranes sont imperméables aux molécules impliquées dans le rejet mais perméables au glucose, à l'insuline, à l'oxygène et aux nutriments.

Le dispositif assure une protection des cellules transplantées contre le système immunitaire du destinataire et protège ce dernier des cellules transplantées, tout en optimisant leur fonction. Il constitue une solution physiologique au diabète et généralise l'utilisation de la thérapie cellulaire. Il est important de noter qu'il n'exige aucun traitement immunosuppresseur, ce qui permet de l'utiliser pour un grand nombre de patients.

Le projet BIOSID, financé par l'UE, a été conçu pour améliorer le pancréas bioartificiel MAILPAN et amener le prototype aux phases préclinique et clinique. Ses activités se sont axées sur l'amélioration de la survie et du fonctionnement de l'îlot à l'intérieur du dispositif ainsi que sur la validation de ce dernier dans des modèles animaux grands et petits avant sa commercialisation.

Les chercheurs ont transplanté des cellules EndoC-betaH1 dans le dispositif MAILPAN, car il s'agit de cellules stables productrices d'insuline et sensibles au glucose qui ont été testées avec succès pour traiter des souris atteintes d'un diabète provoqué de façon chimique.

Les activités du projet ont permis de comprendre en profondeur les conditions physico-chimiques et les mécanismes affectant la survie et le fonctionnement de l'îlot dans le dispositif MAILPAN. Une nouvelle formulation du milieu de culture cellulaire a eu un effet bénéfique sur la survie et la fonction des îlots cellulaires. Le dispositif s'est en outre conformé aux directives réglementaires en termes de sécurité et de biocompatibilité, démontrant son potentiel pour être utilisé chez l'homme.

Les résultats du projet BIOSID ont été valorisés par le biais de plusieurs rencontres et médias internationaux, qui ont mis en évidence les avantages de l'application clinique du dispositif MAILPAN. Les essais cliniques du dispositif sont toujours en cours, mais son utilisation devrait améliorer la qualité de vie de millions de diabétiques.

Informations connexes

Mots-clés

Pancréas bioartificiel, diabète, insuline, MAILPAN, membrane artificielle, BIOSID