Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La révolution du transmédia a commencé

L'Europe est à l'avant-garde d'un nouveau concept impliquant la convergence de tous les médias, classiques et numériques. Cette évolution est source de créativité, d'innovation et de création d'emplois.
La révolution du transmédia a commencé
En effet, pour le cinéma, la TV, les blogs et les téléphones portables, on constate une convergence sans précédent de plusieurs techniques et méthodes de diffusion des médias. Cette évolution résulte de la convergence et de la dématérialisation numériques des médias, et modifie les habitudes des consommateurs avec des médias plus interactifs et au sens plus profond. Cette convergence a été nommée la révolution du transmédia.

Le projet EUROTRANSMEDIA (Gathering media clusters to bridge digital content with emerging technologies), financé par l'UE, a présenté des méthodes pour dynamiser le secteur du transmédia. Les membres du projet, conscients que le contrôle des données transmédia est la clé du futur de secteurs créatifs, ont souligné les priorités de ce nouveau domaine.

Ils ont d'abord signalé que les contenus devaient être immersifs et interactifs, et que l'acceptation des utilisateurs était un point important à considérer. Ils ont aussi demandé à l'UE d'abandonner les pratiques anciennes de protection des contenus locaux et culturels, et de créer des communautés mondiales autour d'univers artistiques libres des barrières culturelles. Enfin, EUROTRANSMEDIA a souligné la nécessité de réaliser et d'offrir du contenu monnayable sur divers appareils, afin de diffuser ces nouveaux univers artistiques.

Le développement du transmédia exige d'abattre les obstacles techniques à la créativité des utilisateurs, d'assurer l'interopérabilité des modifications, et de favoriser la portabilité ainsi que des règles éditoriales mises à jour. Il faut donc surmonter les difficultés techniques et économiques de la recherche et de l'innovation dans le secteur des médias de l'UE, et faire en sorte que le consommateur soit aussi un producteur.

Les médias devenant davantage mobiles et omniprésents, la créativité devra évoluer depuis des initiatives indépendantes vers des équipes de création, ce qui caractérise le transmédia. Dans ce contexte, le projet a regroupé des acteurs de la chaîne de valeur du transmédia: entreprises, commerce, universités et décideurs politiques, conduisant une analyse SWOT du secteur et mettant en place son calendrier de recherche.

Le plan d'action commun du projet a conduit à une nouvelle plateforme destinée aux projets de R&D dans le secteur du transmédia, créé un observatoire sur les meilleures pratiques dans le domaine, et ouvert la voie à la création d'un institut européen du transmédia, sous la forme d'un métacluster dédié aux contenus immersifs et interactifs, et d'un fonds convergent pour soutenir la création de transmédia. Il a aussi augmenté la sensibilisation sur le sujet, développé la recherche et défini des réglementations pour le financement communautaire.

Tous ces résultats renforcent la créativité et conduisent à de nouvelles techniques numériques en termes d'image, de son et de texte. Lorsque cette vision se concrétisera, l'Europe pourrait se présenter comme un pionnier du domaine, en avance sur l'Asie et les États-Unis.

Informations connexes

Mots-clés

Transmédia, convergence numérique, interactif, EUROTRANSMEDIA, nouvelles technologies