Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'impact du recul de la banquise sur la biogéochimie polaire

Des microalgues se trouvent sous et au sein de la banquise dans les régions polaires, et constituent une source d'alimentation vitale pour des organismes situés plus haut dans la chaîne alimentaire. Elles jouent également un rôle clé dans la composition de l'atmosphère par leur contribution au cycle du carbone.
L'impact du recul de la banquise sur la biogéochimie polaire
Les processus biologiques et chimiques qui se déroulent dans les zones de glace de mer ne sont pas bien étudiés, alors qu'il se peut qu'ils jouent un rôle important dans les modèles du système Terre (ESM). L'objectif du projet BISICLO (Biogeochemical cycles, sea ice and climate in the polar oceans) était de développer les connaissances dans ce domaine, en étudiant les conséquences du recul de la banquise sur la vie marine et la biochimie polaire.

Les chercheurs ont étudié la composition en éléments chimiques de la banquise en utilisant un outil numérique unique pour les modèles de banquise à grande échelle appelé LIM1D. Il s'agit du premier modèle de processus biogéochimique relativement complet incorporant la physique de l'eau de mer. Les résultats ont fourni des informations intéressantes sur la dynamique des algues, du carbone, de l'oxygène, des nutriments et des gaz dans la banquise.

D'après l'outil LIM1D, du carbone est incorporé dans la glace lorsque celle-ci se forme et libéré dans l'océan par des processus de transport de fluides et de fonte. D'autres processus tels que la calcification, les algues de glace et les échanges glace atmosphère se sont avérés avoir une moindre importance pour l'estimation du budget carbone dans la banquise.

L'ESM a également été utilisé pour déterminer si le recul de la banquise fera augmenter ou diminuer la production de microalgues dans l'Arctique. Tous les modèles prévoient une augmentation initiale, mais une évaluation sur le plus long terme reste impossible à cause des incertitudes concernant les stocks de nutriments.

Les chercheurs ont également collecté 500 carottes de glace, qui ont clairement montré que les phosphates s'accumulent dans la banquise et que la zone de banquise de l'Antarctique est très riche en fer. Les observations semblent également suggérer que la nature du fer change en fonction de la distance à la côte, à cause des relations entre les continents et la matière organique dans la glace de mer. Ces informations seront extrêmement utiles pour les études d'ESM à l'avenir.

Le projet BISICLO permettra de réduire les incertitudes sur les projections sur le climat et les interactions cycle de carbone-climat dans les régions polaires et aidera les chercheurs à estimer la composition chimique de la glace de mer. En améliorant la compréhension des processus de la banquise, ils obtiendront une vision plus claire des impacts des activités humaines sur le changement climatique.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Microalgues, modèles du système Terre, BISICLO, biogéochimique, LIM1D