Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une meilleure surveillance des gaz à effet de serre autres que le CO2

Plus de 200 chercheurs et employés de 14 pays de l'UE se sont réunis pour créer un réseau unique dans le domaine de la recherche sur le climat. L'initiative s'est concentrée sur les gaz à effet de serre autre que le dioxyde de carbone (CO2): méthane, protoxyde d'azote, hexafluorure de soufre, hydrocarbures halogénés et dihydrogène.
Une meilleure surveillance des gaz à effet de serre autres que le CO2
Le projet INGOS (Integrated non-CO2 greenhouse gas observing system) a soutenu l'intégration et l'accès aux infrastructures de recherche nationales existantes pour améliorer et étendre la capacité de surveillance de l'Europe concernant les gaz à effet de serre autres que le CO2.

Pour la première fois, un projet a inclus tous les facteurs pertinents nécessaires pour étudier le changement climatique, comme l'harmonisation et un contrôle qualité intensif des données historiques et actuelles.

Les chercheurs ont également effectué une surveillance de longue durée de certains types de gaz importants au niveau européen et ils ont comparé les dernières techniques de mesures. Des nouvelles méthodes, des normes et des principes directeurs de bonnes pratiques ont été développés et combinés avec des données de détection et de mesure à distance.

De plus, les chercheurs ont évalué les budgets de gaz à effet de serre autres que le CO2 en utilisant des techniques de covariance des turbulences et de gradient de flux et les sources quantifiées en utilisant des isotopes. La combinaison de différents champs scientifiques sous un projet d'infrastructure a permis aux chercheurs de dresser un tableau général des émissions de gaz autres que le CO2 en Europe.

L'initiative a eu un impact significatif grâce à son caractère international et interdisciplinaire et sa diversité, qui a permis aux chercheurs de travailler hors de leurs propres disciplines de recherche. Le projet INGOS a également permis aux responsables des politiques de prendre des décisions informées sur le changement climatique, les protocoles internationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre autres que le CO2 et les stratégies de recherche. Le projet a fourni des éléments pour répondre aux défis politiques, sociétaux et économiques futurs et fait progresser les connaissances scientifiques.

Les partenaires du projet ont rédigé et révisé des rapports internationaux et travaillé avec des responsables de politiques au niveau local, national et international, en conseillant les gouvernements sur les stratégies d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre et de protection de la couche d'ozone.

Enfin, le projet INGOS a joué un rôle crucial dans l'intégration de différentes plateformes d'observation et dans le développement de mesures au sol qui complètent les données satellite. Les résultats auront un impact majeur sur le développement des mesures de télédétection des gaz à effet de serre atmosphériques.

Informations connexes

Mots-clés

Gaz à effet de serre, INGOS, infrastructure, changement climatique, émissions