Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des progrès pour une utilisation sûre des matériaux recyclés dans les emballages alimentaires

Une initiative de l'UE a présenté de nouveaux emballages multicouches pour des applications de contact alimentaire.
Des progrès pour une utilisation sûre des matériaux recyclés dans les emballages alimentaires
Malgré les réglementations de l'UE sur les matériaux de contact alimentaire, il existe toujours de nombreuses limitations quant à l'usage de plastique recyclé pour ce type d'utilisation, car seul les recycleurs agréés sont autorisés à fournir ces matériaux. Les difficultés pour obtenir des matériaux recyclés agréés auprès de fournisseurs proches pourraient conduire à l'utilisation de plastique recyclé non autorisé, avec les risques sanitaires que cela comporte. L'industrie européenne de l'emballage et les recycleurs sont d'autre part confrontés à une forte concurrence des pays émergents.

Pour traiter ces questions, le projet BANUS (Definition and development of functional barriers for the use of recycled materials in multilayer food packaging), financé par l'UE, a développé de nouvelles structures multicouches pour les emballages alimentaires.

Les partenaires du projet ont utilisé des polymères conventionnels afin d'évaluer plusieurs propriétés des emballages, telles que les barrières fonctionnelles qui sont des couches de plastique bloquant le passage dans les aliments des produits chimiques libérés par le plastique ou le papier. Ils se sont penchés sur trois études de cas représentatifs des trois types d'emballage les plus répandus sur le marché: les emballages semi-rigides multicouches en plastique; les emballages souples multi-matériaux et multicouches; et les emballages en carton enduit. Les trois cas étaient basés sur différents matériaux, traités par différentes technologies et utilisés pour des applications diverses.

L'équipe de BANUS a testé les performances et l'aptitude des barrières fonctionnelles développées et positionnées entre les couches recyclées et les aliments, afin d'empêcher toute migration des contaminants dans la nourriture. Dans les trois structures sélectionnées, elle a substitué un certain pourcentage de matériau vierge avec du papier ou du plastique recyclé. L'objectif était de mettre au point des structures d'emballage alimentaire plus respectueuses de l'environnement.

BANUS a réalisé des progrès dépassant l'état actuel de la technique et développé de nouveaux emballages multicouches intégrant des matériaux recyclés, dotés de propriétés de barrière fonctionnelle et destinés aux applications de contact alimentaire.

L'usage proposé de polymères conventionnels écologiquement plus efficaces et plus rentables que leurs équivalents conventionnels débouchera sur de nouvelles fonctionnalités. Cela devrait ouvrir de nouveaux marchés potentiels pour les entreprises de recyclage traditionnel en Europe, tout a garantissant la sécurité alimentaire des consommateurs. Une vidéo d'information est accessible depuis la page d'accueil du site web.

Informations connexes

Mots-clés

Matériaux recyclés, emballages alimentaires, plastique recyclé, BANUS, barrières fonctionnelles