Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La recherche sur l'adénovirus et son utilisation clinique

Les adénovirus suscitent de l'intérêt en tant que pathogènes mais aussi en tant qu'outils cliniques. L'utilisation clinique des adénovirus nécessite une compréhension en profondeur de leur biologie et de leurs propriétés translationnelles.
La recherche sur l'adénovirus et son utilisation clinique
Les adénovirus sont des virus à ADN sans enveloppe ciblant un large spectre d'hôtes et responsables de nombreux symptômes, allant d'infections bénignes à des maladies dangereuses. Du fait de leur propriétés uniques, ces virus sont également apparus comme des vecteurs d'apport de gènes et des outils thérapeutiques du cancer.

Le projet ADVANCE (Adenoviruses as novel clinical treatments), financé par l'UE, a été conçu pour permettre à des jeunes scientifiques de bénéficier d'une formation unique dans le domaine de la recherche sur les adénovirus. L'initiative a rassemblé des centres de renommée internationale pour la recherche sur les principaux aspects de la biologie des adénovirus et leur utilisation en tant que vecteurs dans le cancer, les maladies cardiovasculaires et la vaccination.

Les efforts de recherche ont été conçus pour déterminer la biologie de l'adénovirus humain et non-humain ainsi que son tropisme et sa circulation dans les cellules cibles hôtes. À l'aide de divers types de cellules (cellules épithéliales humaines, cellules sanguines, cellules dendritiques, macrophages), les scientifiques ont étudié les récepteurs et les mécanismes d'entrée des adénovirus ainsi que les voies de la réplication virale.

Un effort considérable a été consacré au développement de technologies clés pour l'utilisation clinique des adénovirus en tant qu'agents oncolytiques pour la thérapie du cancer. Dans ce contexte, les chercheurs ont exploré les gènes qui facilitent la propagation des adénovirus dans les tumeurs et la génération de réponses immunitaires contre les antigènes de tumeur.

Afin d'utiliser les adénovirus pour la vaccination, les scientifiques ont caractérisé des sérotypes alternatifs en tant que vecteurs et ont élucidé les voies de fixation et d'entrée. Le sort en aval des vecteurs adénovirus a également été étudié, ce qui a permis de mieux comprendre leurs propriétés in vivo pour leur utilisation future dans les modèles animaux et en tant qu'outils cliniques. Par ailleurs, l'utilité des adénovirus dans la thérapie génique cardiovasculaire a été améliorée tandis que des approches innovantes fondées sur les adénovirus ont été mises au point pour la médecine vétérinaire.

Dans l'ensemble, l'étude ADVANCE a permis de mieux comprendre la diversité, la structure et le fonctionnement des adénovirus. Vu le fardeau socio-économique que représentent les cancers, les maladies infectieuses et les maladies cardiovasculaires dans le monde, les résultats du projet ouvrent de nouvelles voies pour cibler ces maladies et atténuer leurs symptômes. Le résultat réussi du projet a jeté les bases pour les collaborations futures sur la recherche liée à l'adénovirus.

Informations connexes

Mots-clés

Adénovirus, ADVANCE, récepteurs, agents oncolytiques, réponse immunitaire