Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

OPENMEDCHEM — Résultat en bref

Project ID: 316773
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Belgique
Domaine: Santé, Recherche fondamentale

L'industrie pharmaceutique et le milieu universitaire unis pour lutter contre la tuberculose

Le regroupement de moyens de recherche publiques et privées a permis à trois jeunes chercheurs de bénéficier d'une formation de premier plan sur la conception et la production de nouveaux médicaments contre la tuberculose (TB).
L'industrie pharmaceutique et le milieu universitaire unis pour lutter contre la tuberculose
Le projet OPENMEDCHEM (Medicinal chemistry open innovation doctorates) a réuni le géant industriel GlaxoSmithKline et l'Université d'Anvers dans le cadre d'une initiative Réseaux de formation innovants - doctorats industriels européen (ITN-EID).

Les chercheurs débutants ont sélectionné cinq familles de composés très prometteurs, en se basant sur leur potentiel antimycobactérien et leur caractère médicamenteux potentiel. Une analyse de relation structure-activité a révélé deux familles dont le potentiel justifie une recherche plus poussée et la production de composés hybrides susceptibles de déboucher sur des molécules thérapeutiques révolutionnaires.

À l'issue du projet, tous ces composés ont été largement caractérisés, ce qui a produit d'importantes quantités de données biologiques et chimiques utiles. Ces ensembles de données comprennent l'efficacité antimycobactérienne in vitro et un éventail de propriétés physicochimiques, biopharmaceutiques et toxicologiques. Les composés les plus prometteurs ont été testés en fonction de la résistance et une molécule a été étudiée dans un modèle murin de TB respiratoire.

Mettant en lumière les avantages de ce partenariat industrie-université, ces jeunes chercheurs ont procédé à un dosage intramacrophagique (les bacilles de TB sont rapidement absorbés par les globules blancs qu'on trouve chez les humains et d'autres animaux) d'une sélection de leurs composés, en effectuant des observations par microscopie confocale avancée. Aucune molécule hybride n'a montré une meilleure efficacité que les meilleurs composés parents et les données de cytotoxicité. Le projet a donc cessé ses recherches sur l'une des familles intéressantes.

Des cibles biochimiques dans Mycobacterium tuberculosis, cause de la tuberculose, ont été identifiées pour toutes ces familles. Pour l'une de ces cibles, la méthionine aminopeptidase, les résultats des expériences de validation sont toujours en attente.

Au total, le projet OPENMEDCHEM a étudié quatre nouvelles classes d'antimycobactériens. Susceptible de servir de base pour des programmes de découverte de médicaments, cette vaste plateforme d'informations peut être utilisée par l'industrie et les établissements universitaires. En particulier, l'un des composés présente le potentiel pour une évaluation d'optimisation principale. Environ un tiers des données a fait l'objet de publications dans des revues scientifiques et le reste sera publié ultérieurement. Du fait de l'émergence de nouvelles souches multirésistantes et incurables, la tuberculose représente une menace majeure pour la santé. La société dans son ensemble devrait donc bénéficier de cette recherche.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Milieu universitaire, tuberculose, médicament, TB, OPENMEDCHEM, industrie