Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Commander les robots par la voix

Une équipe de l'UE a développé un modèle linguistique pour les robots domestiques. Ses travaux permettront aux robots de traiter des phrases d'action, de s'interposer dans des tâches humaines lorsque cela est nécessaire, et d'évaluer l'effet de leur intervention.
Commander les robots par la voix
Les robots aident déjà les personnes âgées ou handicapées dans leurs tâches ménagères. Mais pour bénéficier vraiment de ces technologies, les utilisateurs doivent pouvoir contrôler les robots domestiques en utilisant des commandes vocales.

Le projet ROBOTASK (Action words learning in a humanoid robot by discovering tool affordances via statistical inference), financé par l'UE, a développé un modèle linguistique pour les robots. Ce modèle permet aux robots de traiter des phrases décrivant des actions. Les études menées par l'équipe sur les interactions humain-robot ont également étudié la faisabilité d'un robot capable d'agir comme partenaire pour participer aux tâches ménagères. L'équipe a étudié comment le robot pourrait intervenir dans une action réalisée par un humain.

Les chercheurs ont proposé un modèle qui transpose le langage en actions sur des objets et en séquences motrices (ce que l'on appelle affordances). La modélisation des affordances a permis d'étudier les effets liés à la saisie d'objets et au fait de les tirer à l'aide d'un outil. En utilisant ce modèle, les robots peuvent estimer les effets de leurs actions sur un objet. En application du principe selon lequel les concepts sont codés dans des représentations linguistiques et sensorimotrices, les chercheurs ont proposé un modèle linguistique statistique intégrant ces deux types de connaissances. Le modèle a permis la transposition de symboles en connaissances sensorimotrices, et l'utilisation d'une couche sémantique pour raisonner sur les symboles.

L'équipe de ROBOTASK a également proposé un planificateur basé sur les affordances, mis en œuvre grâce à des réseaux de tâches hiérarchiques. Ce planificateur devrait permettre au robot de développer une stratégie pour accomplir sa part dans une tâche conjointe homme-robot. Le robot aurait développé une anticipation simple des besoins d'un humain, ainsi qu'une certaine capacité de prise de décision quant au moment d'intervenir dans les actions de l'humain.

Les robots seraient donc en mesure d'aider leurs partenaires humains dans le cadre d'un objectif commun. Le robot pourrait raisonner sur les deux aspects d'une action, et apporter une aide appropriée au contexte.

En plus de l'aide à domicile, les travaux de ROBOTASK pourraient trouver des applications en semi-automatisation industrielle. Une nouvelle génération de robots collaborerait avec les humains sur des tâches ne pouvant pas être automatisées, combinant le meilleur des capacités cognitives humaines avec les capacités du robot.

Informations connexes

Mots-clés

Robots, commandes vocales, modèle linguistique, ROBOTASK, affordances, humain-robot