Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les maladies inflammatoires et le mode de vie occidental

Une étude a cartographié le rôle des médiateurs anti-inflammatoires dans l'inflammation induite par le tabagisme dans le cas de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Les nouvelles informations peuvent fournir une base afin de freiner la montée des maladies inflammatoiers.
Les maladies inflammatoires et le mode de vie occidental
Au cours des dernières décennies, les maladies inflammatoires chroniques, l'asthme et la maladie inflammatoire de l'intestin sont en hausse, notamment dans les pays industrialisés. Les changements du mode de vie occidental et le régime alimentaire ont considérablement contribué à cette tendance.

Une consommation réduite en fibres et une modification de la consommation d'acides gras oméga-3 et oméga-6 ont conduit à la formation de molécules pro-inflammatoires. Par conséquent, nous retrouvons un lien entre ces acides gras alimentaires et l'inflammation. Les fibres alimentaires jouent également un rôle car elles se convertissent en acides gras qui contiennent des propriétés anti-inflammatoires.

Financé par l'UE, le projet IRESOLUTION (The role of western lifestyle factors in smoke-induced inflammation in chronic obstructive pulmonary disease) a souhaité découvrir si les acides gras jouaient un rôle dans l'inflammation induite par le tabagisme dans la BPCO. Les résultats ont montré que la fumée de cigarette affecte négativement la différenciation des cellules épithéliales des voies aériennes. Elle influence également la présence des molécules antimicrobiennes qui sont produites par l'épithélium des voies aériennes.

IRESOLUTION a également souhaité découvrir si le tabagisme peut perturber l'absorption et la conversion des acides gras oméga-3 et -6. L'équipe n'a découvert que peu de différences entre les acides gras dans les membranes des patients atteints de BPOC comparés aux sujets de contrôle sains. Les chercheurs ont pu mesure la teneur en médiateurs de lipides pro-inflammatoires et anti-inflammatoires dans la salive des patients atteints de BPOC avant, pendant et après une exacerbation.

Les résultats du projet peuvent contribuer à une meilleure compréhension de la phase de résolution de l'inflammation. Cela peut permettre d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques qui sont applicables à la BPOC et probablement d'autres maladies inflammatoires.

Informations connexes

Mots-clés

Maladies inflammatoires, mode de vie occidental, inflammation induite par le tabagisme, BPCO, IRESOLUTION