Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des nanosystèmes innovants pour les secteurs de l'environnement et biomédical

La biomédecine et la biotechnologie s'appuient sur les nanotechnologies et la science des matériaux. Pour résoudre les difficultés rencontrées, des avancées permanentes doivent être réalisées dans de nouveaux matériaux.
Des nanosystèmes innovants pour les secteurs de l'environnement et biomédical
Au fil des ans, les nanotechnologies ont joué un rôle important dans la conception et la production de systèmes biomédicaux, biotechnologiques et industriels, tels que membranes, biocapteurs et nanodispositifs. Pour soutenir ces progrès, il est nécessaire de former des scientifiques spécialisés en chimie, science des matériaux, nanoscience et biologie.

Le réseau DYNANO (Dynamic interactive nanosystems), financé par l'UE, a apporté l'expertise requise pour former la prochaine génération de scientifiques dans le domaine des nanosystèmes interactifs, pour les applications biomédicales, biotechnologiques et environnementales.

Les activités scientifiques du projet ont débouché sur des avancées importantes dans la compréhension de la reconnaissance moléculaire et l'auto-assemblage hiérarchique à différentes échelles. Les travaux ont porté sur les interactions entre ligand et récepteur, notamment sur l'association des sucres avec la protéine ou les enzymes. D'importants progrès ont également été réalisés dans l'identification et la production de nouvelles plateformes dynamiques dédiées à la reconnaissance multivalente et à l'inhibition enzymatique.

Un des accomplissements majeurs du projet DYNANO a été la génération de canaux d'eau artificiels pouvant être utilisés dans le cadre de processus de dessalement. L'équipe a utilisé des matériaux synthétiques copiant les mécanismes des dessalinisateurs naturels pour produire de l'eau ultra pure.

Elle a aussi travaillé au développement de processus contrôlés inédits de sélection et de séparation. Dans ce contexte, elle a produit des membranes commercialisables destinées à la filtration des exosomes du sang ainsi qu'un système de filtration permettant de déleucocyter les concentrés de plaquettes, laissant ainsi envisager une application en transfusion sanguine. De nouvelles avancées dans le domaine des microarrays pourraient faire progresser le diagnostic.

Des scientifiques ont découvert de nouveaux inhibiteurs de cibles pertinentes d'un point de vue thérapeutique. Pour la première fois, ils ont identifié le récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR) de l'humain, visé par la O-N-acétylglucosaminylation dans les cellules cancéreuses. Ces résultats ont des applications potentielles pour le traitement du cancer et des maladies infectieuses. Dans leur ensemble, les résultats du projet DYNANO pourraient été utilisés dans les sciences environnementales, en biotechnologie et en biomédecine. Autre point important, certaines des nouvelles plateformes développées pourraient servir de point de départ pour le dessalement de l'eau, des systèmes d'administration de médicaments, à l'imagerie et le théranostic du cancer.

Informations connexes

Mots-clés

Nanotechnologies, dessalement, filtration des exosomes du sang, microarrays, théranostic du cancer